« Notre passage à la BCE est favorable à la dynamique d’ICN » : Florence Legros

En quittant cette année le concours Ecricome pour intégrer la BCE, ICN Business School a provoqué fin 2016 un vif débat avec ses deux anciens partenaires, Kedge et NEOMA. Sa directrice, Florence Legros, explique ses motivations et sa stratégie.

Olivier Rollot (@O_Rollot) : ICN Business School a pris la décision de quitter les concours Ecricome à l’automne dernier. Pouvez-vous faire un premier bilan de votre intégration dans la BCE pour les prépas, Passerelle pour les admissions parallèles et Atout+3 pour votre bachelor ?

Florence Legros : C’est encore trop tôt pour les deux premiers et on attend la deuxième session d’Atout+3 pour faire le point sur le troisième. Mais je répète ce que j’ai déjà dit : ce changement est favorable à la dynamique d’ICN BS avec de nouveaux développements, de bons classements dans le « Financial Times » notamment, de nouveaux locaux pour la prochaine rentrée, etc.

O.Lire la suite

« Cette double accréditation nous donne un nouvel avantage concurrentiel de poids en France et à l’international » : Jean-Guy Bernard (EM Normandie)

L’EM Normandie vient d’obtenir l’accréditation Equis qui complète l’AACSB déjà obtenue en 2014. Son directeur général, Jean-Guy Bernard, précise sa stratégie.

Olivier Rollot : Qu’est ce que cette double accréditation représente pour vous ?

Jean-Guy Bernard : Après l’obtention d’EPAS pour le Programme Grande Ecole en formation initiale en 2011 et de l’AACSB en 2014, l’accréditation EQUIS est une consécration qui fait entrer l’EM Normandie dans le cercle très restreint des meilleures business schools mondiales. Décrocher EQUIS constitue en quelque sorte le point d’orgue de notre plan stratégique quinquennal qui s’achève fin 2016. Elle récompense la réussite de notre stratégie et de notre modèle académique et le succès de notre démarche qualité entreprise durant ces dernières années. C’est le fruit de l’important travail de toute une équipe qui est gratifié et nous sommes tous très fiers du chemin parcouru et de cette belle évolution de l’école. J’ajoute que le fait de nous engager dans le système des accréditations nous a permis de faire considérablement évoluer la structure d’un point de vue qualitatif.… Lire la suite

Comment va fonctionner le « portail des données certifiées presse » de la Cdefi : les explications de Jean-Louis Billoet

La Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieur (Cdefi) vient de lancer un « portail des données certifiées presse » qui donne accès aux journalistes qui préparent des palmarès aux données chiffrées (nombre d’étudiants, poids de la recherche, salaires à l’embauche, etc.) des écoles d’ingénieurs. L’ouverture officielle du portail s’est déroulée lors du colloque annuel de la CDEFI qui s’est tenu à Lille les 2 et 3 juin derniers. Explications de son promoteur, Jean-Louis Billoet, directeur de l’Insa Rouen.

Olivier Rollot : Pourquoi créer ce portail ?

Jean-Louis Billoet : Ce portail a été créé dans le but de rationaliser le temps de traitement des différentes enquêtes de la presse (palmarès de l’Étudiant, l’Usine Nouvelle, enquêtes Onisep, etc.) en permettant aux médias d’accéder à des données globales liées à l’activité des écoles d’ingénieurs. Nos établissements doivent se concentrer sur leur métier, la formation et la recherche, et ne pas passer leur temps à répondre à des multiples sollicitations non coordonnées.… Lire la suite

« Il ne faut pas dénaturer sa stratégie en fonction des classements mais réarticuler certains points pour mieux en tenir compte»: Christophe Germain (Audencia)

Directeur général d’Audencia business school, Christophe Germain porte un nouveau projet pour son école intitulé #Audencia 2020. Un projet d’autant plus nécessaire que l’école souffre d’une baisse tendancielle dans les classements.

Olivier Rollot : En janvier 2016 vous avez présenté le plan stratégique de votre école #Audencia 2020. Pouvez-vous nous en rappeler les grandes lignes ?

Christophe Germain : Ce plan nous l’avons largement conçu avec nos équipes, nos étudiants et tout notre environnement puisque ce sont au total environ 1 000 personnes qui auront remis leurs propositions sur l’avenir d’Audencia sur une plate forme dédiée ouverte en mai 2015. A la clé cinq axes de développement dont le premier reste une Alliance tout à fait originale avec deux autres écoles nantaises, Centrale Nantes et l’Ecole nationale supérieure d’architecture, qui va encore prendre de l’ampleur puisque Centrale et Audencia ont décidé de rapprocher leurs activités de recherche, conduites désormais au sein d’un laboratoire de recherche commun aux deux écoles.… Lire la suite

« Ecricome a atteint une vraie maturité » : Thomas Froehlicher


Directeur général de Kedge Business School, Thomas Froehlicher vient de prendre la direction du concours Ecricome, qui regroupe son école, NEOMA BS et l’ICN BSpour intégrer aussi bien leurs programmes grande école que bachelor. Il nous explique ses points forts tout en revenant sur l’actualité de l’école qu’il dirige.

Olivier Rollot (@O_Rollot: Où en est le concours Ecricome aujourd’hui après quasiment 30 ans d’existence ? (création en 1987)

Thomas Froehlicher : Il a atteint une vraie maturité et est respecté par la communauté des classes préparatoires dont 86 % des élèves postulent. C’est le seul concours qui permette d’intégrer aussi bien le programme grande école (après une prépa comme en admissions parallèles) ou un bachelor. Le tout pour s’orienter dans 10 villes (Bordeaux, Marseille, Metz, Nancy, Reims, Rouen, etc.). Chaque année ce sont en tout 15 000 candidats qui se présentent, 46 000 copies qui sont corrigées et presque autant d’entretiens qui sont réalisés.… Lire la suite

Grandes écoles : la quête du classement idéal

Débordées par le poids des questionnaires liés aux classements, qui « consomment une énergie et un temps considérable », les écoles d’ingénieurs de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieur ont constitué un groupe de travail en vue de « constituer une base de données commune » de réponse aux médias. En leur temps les écoles de management ont tenté de faire de même. Sans succès. On souhaite plus de réussite aux écoles d’ingénieurs…

Le projet de la Cdefi

La Cdefi entend fournir à la presse une « série d’indicateurs harmonisée » pour « éviter les dérives constatées ». Problème : sur de nombreux points il reste encore aux écoles à se mettre d’accord sur ce qu’est telle ou telle donnée. Le montant de la recherche par exemple : doit-il être comptabilisé en ne prenant en compte que la recherche faite stricto sensu dans l’établissement, ou dans l’UMR ? Et faut-il compter seulement les salaires des permanents, chargés ou pas, etc. … Lire la suite

Classement des business schools européennes : le FT sacre la LBS

Pour la deuxième année consécutive la London business school l’emporte cette année (1ère en full time MBA, 3ème en E-MBA et executive education, 6ème en master) sur HEC dans le classement des business schools européennes du Financial Times. Suivent l’Insead (+ 2 places de gagnées), Saint-Gallen (+ 2 places également), l’IE business school (- 2 places), l’Esade (-1), Bocconi (+1), l’Iese (-1), l’IMD (=) et Oxford Said (+1). Pas mal de changements donc dans un classement relativement volatile en raison de la place qu’y occupe une executive education dont on sait qu’elle est sujet à des variations importantes d’une année sur l’autre. Sur des volumes d’affaires qui restent souvent assez faibles, trois étudiants de plus ou de moins dans un MBA peuvent y faire perdre rapidement de nombreuses places.

Au global ce sont les business schools britanniques qui progressent le plus cette année (+2 places en moyenne) : celles de Bradford et Edinburgh gagnent ainsi chacune 16 places (elles deviennent respectivement 42ème et 55ème) mais c’est surtout la Judge business school de Cambridge qui se rapproche du top 10 en gagnant 16 places pour se classer 14ème (schéma : le comparatif des business schools britanniques et françaises).… Lire la suite

Ecoles de commerce : le « palmarès des palmarès »

Après l’Etudiant et Le Figaro c’est au tour du Point de faire paraître son classement des écoles de management. Si les gagnants des trois classements sont sensiblement les mêmes, il existe quelques différences marquantes selon les méthodologies employées. En additionnant les rangs des écoles classées par les trois magazines on parvient à un classement global qui vient nuancer certains écarts mais confirme l’essentiel c’est à dire la prééminence habituelle des cinq « grandes » (HEC, Essec, ESCP Europe, EM Lyon, Edhec) suivies d’un autre groupe de cinq en pleine recomposition comprenant Grenoble EM, Audencia, l’Iéseg, Toulouse BS et une ESC Rennes qui confirme sa forte progression et ses accréditations Equis et AACSB.

Estl 97 Mngt Palmarès des palmarès des écoles de management un classement global

Trois classements, quelques points de désaccord

Si les gagnants des trois classements de l’Etudiant, Le Figaro et du Point sont sensiblement les mêmes, il existe quelques différences marquantes selon les méthodologies employées. Dans les sous-classements, premier  à l’international selon l’Etudiant, HEC n’est ainsi que 3ème pour Le Point et même… 11ème pour Le Figaro.… Lire la suite

Observatoire des Palmarès des écoles de management : la saison 2014-2015 est lancée

L’Etudiant et Le Figaro se sont battus pour faire paraître en premier leurs classements des écoles de management et, à ce jeu-là, Le Figaro l’a emporté d’une courte tête avec une parution dès le 11 novembre à 19 h (pour l’Etudiant il a fallu attendre le 12 à 14 h 26). Comme l’Etudiant, Le Figaro propose cette année un classement interactif avec les mêmes trois grands critères mais aussi un classement général. France business school n’est, « à sa demande », classée cette année dans aucun des deux palmarès.

Si les gagnants des deux classements sont sensiblement les mêmes, il existe quelques différences marquantes selon les méthodologies employées. Dans les sous-classements, premier  à l’international selon l’Etudiant, HEC n’est ainsi que 11ème dans ce critère pour Le Figaro. Mais si on calcule un classement général de l’Etudiant (voir ci-dessous), certaines différences sont encore plus marquantes :

  • 33ème au global pour l’Etudiant, l’ISG est 17ème pour Le Figaro ;
  • Kedge est 8ème pour l’Etudiant mais reléguée à la 14ème place pour Le Figaro ;
  •  14ème pour l’Etudiant, l’Essca n’apparaît qu’en 26ème place sur Le Figaro ;
  • 16ème pour l’Etudiant, l’EM Strasbourg est seulement 25ème pour Le Figaro ;
  • 21ème pour l’Etudiant, l’Esce est seulement 33ème pour Le Figaro.
  • Lire la suite

La saison des palmarès est lancée

À peine les palmarès internationaux des universités et des business schools ont-ils fini de fleurir que s’ouvre la saison française avec l’Etudiant et Le Figaro. Pour les écoles de management suivront Le Point et enfin Le Parisien (Challenges se contente d’un palmarès tous les deux ans). Pour les écoles d’ingénieurs le spectre est moins large puisque seuls l’Etudiant et L’Usine nouvelle s’y risquent. Enfin, les universités seront jugées sérieusement sur leurs masters par l’Etudiant. Le tout avec des impacts différents : si pour les écoles de management l’enjeu est majeur, les écoles d’ingénieurs commencent juste à s’intéresser à leur classement. Quant aux universités, ce sont essentiellement les IAE et les masters en gestion qui d’en préoccupent.

Tout doit être vérifié !

Les directeurs d’école s’arrachent parfois les cheveux devant les questions toujours renouvelées des « questionneurs », notamment ceux de l’Etudiant. Mais se félicitent finalement de constater que Philippe Mandry et son équipe ne laissent rien passer.… Lire la suite