« Cette double accréditation nous donne un nouvel avantage concurrentiel de poids en France et à l’international » : Jean-Guy Bernard (EM Normandie)

L’EM Normandie vient d’obtenir l’accréditation Equis qui complète l’AACSB déjà obtenue en 2014. Son directeur général, Jean-Guy Bernard, précise sa stratégie.

Olivier Rollot : Qu’est ce que cette double accréditation représente pour vous ?

Jean-Guy Bernard : Après l’obtention d’EPAS pour le Programme Grande Ecole en formation initiale en 2011 et de l’AACSB en 2014, l’accréditation EQUIS est une consécration qui fait entrer l’EM Normandie dans le cercle très restreint des meilleures business schools mondiales. Décrocher EQUIS constitue en quelque sorte le point d’orgue de notre plan stratégique quinquennal qui s’achève fin 2016. Elle récompense la réussite de notre stratégie et de notre modèle académique et le succès de notre démarche qualité entreprise durant ces dernières années. C’est le fruit de l’important travail de toute une équipe qui est gratifié et nous sommes tous très fiers du chemin parcouru et de cette belle évolution de l’école. J’ajoute que le fait de nous engager dans le système des accréditations nous a permis de faire considérablement évoluer la structure d’un point de vue qualitatif.… Lire la suite

Dauphine, l’université qui a tout (ou presque) d’une grande école: entretien avec Laurent Batsch, son président

Laurent Batsch est depuis 2007 à la tête d’une université pas comme les autres, pratiquant la sélection et dispensant des diplômes aux frais de scolarités parfois élevés. Avec le journaliste Denis Jeambar, il revient sur le destin de son université dans un livre, «Paris-Dauphine : quand l’université fait école» (PUF), mais s’intéresse également aux mutations en cours de l’enseignement supérieur. Entretien.

Laurent Batsch

Olivier Rollot : Quelles sont les clés du succès de Paris-Dauphine ? Est-elle un modèle dont les autres universités devraient s’inspirer ?

Laurent Batsch : Ce serait prétentieux de le dire. D’autant qu’il faut aujourd’hui au contraire cultiver la diversité des établissements d’enseignement supérieur. Notre identité c’est d’abord de travailler en petits groupes, ce que les étudiants vont souvent chercher en prépas ou en IUT. C’est la première clé de notre attractivité. Mais une clé que nous devons d’abord à des locaux qui étaient auparavant ceux de l’Otan et ne possédaient que peu de grandes salles.… Lire la suite

«Nous avons besoin d’un soutien plus affirmé de l’université»: entretien avec Patrick Rousseau, directeur de l’IAE d’Aix

L’institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence occupe une place toute particulière au sein du réseau des IAE : seul accrédité Equis, le nec plus ultra des accréditations internationales des business schools, il a été à la base du développement des IAE en France. Aujourd’hui si le modèle séduit toujours les moyens ne sont pas forcément à la hauteur des enjeux explique Patrick Rousseau, son directeur.

Olivier Rollot : Vous venez d’être réaccrédité Equis mais pas pour la durée maximum. Pourquoi ?

Patrick Rousseau: L’organisme EFMD, qui remet le label Equis, a considéré qu’étant engagés dans la fusion générale des universités d’Aix-Marseille nous risquions une modification de nos tutelles et a donc préféré nous réaccréditer seulement pour 3 ans. La très grande université que nous intégrons n’a en effet pas encore tout à fait établi sa future organisation, ni défini comment nous pouvons nous développer en son sein. Par ailleurs l’enseignement de la gestion évolue et les critères d’accréditations deviennent de plus en plus exigeants.… Lire la suite