Campus France analyse la mobilité sortante des étudiants de France

Campus France, l’organisme public chargé de favoriser la mobilité étudiante vers et hors de France, et BVA ont pour la première fois interrogé 26 000 étudiants de France issus de 330 établissements d’enseignement supérieur dans une étude intitulée La mobilité sortante des étudiants de France. En tout 73 354 étudiants français étaient en mobilité d’études à l’étranger en 2013(dans un cadre diplômant, excluant les séjours linguistiques ou les trimestres d’échange), soit moins de 3,5 % des 2,1 millions d’étudiants français. 85% seraient pourtant intéressés.

Estl 145 Repères Campus France (0)

Les freins à la mobilité

Les deux tiers des étudiants interrogés n’ont eu aucune expérience de séjour à l’étranger. Alors que seulement 19% des étudiants en écoles de commerce ou d’ingénieurs sont dans ce cas, 74% des étudiants des universités n’avaient aucune expérience à l’étranger au moment de l’enquête.

Au sein des étudiants qui n’ont pas souhaité (15%) ou ont abandonné le projet (10%) de partir à l’étranger, 38% estiment que c’est leur niveau de langue rend impossible le séjour, 32% n’ont tout simplement pas envie de quitter leur environnement familial et amical, autant sont convaincus de ne pouvoir financer le séjour, 31% considèrent que ce n’est pas obligatoire pour valider leur cursus et 23% enfin ne tiennent pas à allonger leur temps d’études.… Lire la suite

Le programme Erasmus est-il en danger ? La Commission européenne fait le point

Depuis plus d’un mois la disparition possible du programme emblématique qu’est Erasmus est régulièrement évoquée. La Commission européenne évoque en effet un déficit de 180 millions d’euros dans le budget du programme «Éducation et formation tout au long de la vie» (EFTLV) et de 90 millions pour, simplement, verser les bourses Erasmus de l’année en cours.

Dans un communiqué la Commission européenne a livré sa vision de l’avenir d’Erasmus. Si elle reste optimiste pour la fin 2012, elle l’est beaucoup moins pour l’année à venir alors qu’environ 270 000 étudiants devaient bénéficier du programme au cours de l’année universitaire 2012‑2013. Cette même année, le nombre d’étudiants Erasmus depuis le lancement du programme, il y a 25 ans, atteindra les 3 millions. Voici un résumé de sa position sur un programme qui semble cristalliser les crispations actuelles sur le futur budget européen entre la Commission et les gouvernements. Emblématique d’une Europe qui marche, Erasmus serait-il pris en otage par ceux qui le mettent en oeuvre pour obtenir plus des Etats membres ?… Lire la suite

Programme Erasmus : l’Agence Education Formation fait le point

L’Agence Europe Éducation Formation France vient de publier une passionnante étude sur la mobilité étudiante Erasmus. L’occasion de revenir sur un programme créé en 1987 par un homme visionnaire, l’Italien Domenico Lenarduzzi (lire cet entretien qu’il a donné en 2011), et qui aura permis à 3 millions d’étudiants de partir en mobilité d’ici à la fin 2012-2013.

4 % des étudiants européens bénéficient du programme Erasmus

Ce sont très exactement 213 266 étudiants européens qui ont participé au programme Erasmus au cours de l’année académique 2009-2010. Une année qui marque une forte progression (+ 7,4 %) par rapport à l’année précédente grâce essentiellement à la possibilité d’effectuer des stages pour 35 500 étudiants. Le budget annuel du programme dépasse les 415,25 millions d’euros et bénéficie à 2 982 établissements d’enseignement supérieur dans 33 pays.

Cette même année, la France a envoyé plus de 30 000 étudiants étudier ou travailler en Europe tandis qu’elle en accueillait plus de 26 000.… Lire la suite

Qu’apportent les écoles de commerce et de management à leur région ou à leur ville ? : la Fnege crée l’indicateur BSIS

En ces temps troublés pour beaucoup d’écoles de commerce et de management, leur proposer un nouvel indicateur leur permettant de mesurer leur impact sur leur région ou leur ville leur serait bien utile, c’est sans doute ce que s’est dit la Fnege (Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises) en créant le 4 juillet le « Business School Impact Score » (BSIS).

Un indicateur original

Présenté le 4 juillet à 60 des 80 institutions (écoles, IAE, UFR de gestion) membres de la Fnege, l’Isis permettra à celles qui le décident d’être auditées « Cela permettra d’estimer ce qu’elles apportent à ville ou à leur région, que ce soit en termes d’innovation, de rentrées financières directes ou d’image », explique Michel Kalika, ancien directeur de l’EM Strasbourg et responsable d’un projet déjà testé auprès de deux institutions publique et privée.

Le BSIS se présente sous la forme d’indicateurs avec, pour chacun d’eux, un nombre d’étoiles variant de une à cinq.… Lire la suite

Comment les grandes écoles permettent aux étudiants de se bâtir un profil international

Six mois au Japon, autant à Singapour, trois mois dans l’immobilier à Londres, un trimestre à l’université Luiss de Rome, ce n’est pas un parcours de découverte du monde mais celui d’une étudiante de l’Essec de la promotion 2011. Un profil international ne peut plus être aujourd’hui uniquement européen. La Grande-Bretagne ou en Espagne ne sont finalement que nos marchés domestiques. Les entreprises recherchent aujourd’hui des profils qui sont allés en Asie, en Afrique ou en Amérique. « L’international est le terrain de jeux naturel de nos étudiants, explique Jean-François Fiorina, le directeur de l’ESC Grenoble. C’est totalement naturel pour eux de décider en quelques secondes de prendre un billet pour Prague ou Venise alors que pour notre génération – il est né en 1964 – c’était un privilège d’aller à l’étranger. »

Pour rester en contact alors qu’ils sont aux quatre coins de la planète, les étudiants de l’ESC Grenoble organisent ce qu’ils appellent des « repas Skype ».… Lire la suite