« Le grand atout de TEM c’est d’avoir toujours été proche du monde numérique » : Denis Guibard

Télécom Ecole de Management (TEM) n’est pas une école de management comme les autres : publique, ses frais de scolarité sont les plus bas (5650€ par an à la rentrée 2015) des écoles délivrant le grade de master, centrée sur le management des technologies, ses diplômés sont parmi les plus recherchés, membre de l’Institut Mines-Télécom (IMT) elle bénéficie enfin d’un environnement technologique de premier rang. Rencontre avec son directeur, Denis Guibard.

Olivier Rollot : Qu’est-ce qui caractérise d’abord TEM ?

D. G : Le grand atout de TEM c’est d’avoir toujours été proche du monde numérique, la préoccupation de toutes les entreprises aujourd’hui. Nous réfléchissons même aujourd’hui à prendre le numérique dans une dimension « horizontale ». On ne peut plus réfléchir de manière « verticale » – numérique, télécom, informatique, etc. – quand le numérique est partout et que même une entreprise comme Michelin veut devenir une entreprise numérique.… Lire la suite

Réforme de la formation continue : nouveaux rôles, nouveaux acteurs

Avec la nouvelle loi les entreprises de plus de 10 salariés sont tenues de dépenser 1% de leur masse salariale dans le cadre du plan de formation mais les entreprises de plus de 300 salariés n’ont plus à dépenser 0,9 % de leur masse salariale en plus comme c’était jusqu’ici le cas. « Nous sommes passés d’un régime où les entreprises dépensaient parfois n’importe comment leur budget formation pour se conformer à leurs obligations légales à un régime où elles doivent se focaliser sur des objectifs », confie Christian Janin, le président du Copanef.

Résultat, le rôle du responsable de formation évolue rapidement dans les entreprises. « Longtemps les responsables de formation ont été cantonnés dans un cadre purement administratif, aujourd’hui il leur faut comprendre les nouveaux marchés et les besoins de compétences de leur entreprise pour lui proposer les formations adaptées et ne surtout pas se contenter d’envoyer un catalogue dans les services », explique Sylvain Humeau, coordinateur de l’ensemble des achats de formation d’Engie et secrétaire général du GARF, le réseau des responsables de formation.… Lire la suite

Réforme de la formation continue : un démarrage difficile

Il y a bientôt deux ans que la formation professionnelle a été réformée par une loi de mars 2014 et un an que le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le DIF (droit individuel à la formation). Faute de s’être suffisamment préparés à ces deux grands bouleversements, beaucoup d’organismes de formation sont aujourd’hui en danger quand universités et grande écoles y voient de nouvelles opportunités et s’organisent pour y répondre.

Réunis pour la 14ème Université d’hiver de Centre Inffo (l’organisme d’information sur la formation continue), les acteurs du système – organismes de formation, organismes paritaires, syndicats, entreprises, etc. – en ont débattu pendant du 27 au 29 janvier. Venue lancer les débats, la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Myriam El Khomri, y voit un élément central de dialogue dans les entreprises : « Il faut les convaincre que l’investissement dans la formation est indispensable.… Lire la suite

Objectif formation continue

Le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche a lancé cette semaine son « Réseau d’établissements pilotes pour le développement de la formation continue dans l’enseignement supérieur ». Parmi les 58 qui ont candidaté douze établissements ont été sélectionnés (l’université d’Angers, Paris Sciences et Lettres ou encore l’Association Toulouse Tech) et vont maintenant expérimenter concrètement la mise en œuvre des recommandations du rapport Germinet qui préconise notamment de s’appuyer sur la proximité avec la recherche, de connaître les coûts réels de l’activité de formation continue, de développer des mécanismes d’incitation au niveau des Comue et d’ouvrir la formation professionnelle à de nouveaux publics (bacheliers professionnels souhaitant démarrer une expérience professionnelle tout en ayant le projet de revenir plus tard dans l’enseignement supérieur, alumni, etc.). Le tout alors que le marché de la formation continue semble durablement déprimé et qu’un grand acteur comme Demos passe sous pavillon chinois.… Lire la suite

Demos sous pavillon chinois

Associé à la famille Wemaere (qui en détient un peu plus de 30% du capital), le groupe hong-kongais Weidong Cloud Education Group a pris le contrôle du groupe Demos (lire le détail de l’opération sur Boursier.com). Un contrôle qui s’est traduit le 17 janvier par la démission de cinq des administrateurs remplacés par des représentants de Weidong Cloud Education Group. Jean Wemaere conserve ses fonctions de président du conseil avec à ses côtés une vice présidente, YanXia Zhang, et surtout Dai Shen.

Une opération qui n’a en tout cas pas provoqué d’enthousiasme chez les investisseurs. Le lendemain de l’annonce de ce changement de gouvernance, l’action Demos perdait 10% de sa valeur à 0,45€ soit moins que la moitié de son meilleur cours depuis un an. Son chiffre d’affaires était de 101,4 millions d’euros en 2014. Ces trois dernière années le résultat du groupe avait été négatif, passant de près de 8,6 millions de pertes en 2012 à 20 millions d’euros en 2013 et encore 9,7 millions en 2014.… Lire la suite

La formation continue à la croisée de chemins

Promulguée en mars 2014, la loi Relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale modifie assez largement les conditions dans lesquelles la formation professionnelle est organisée en France. Elle remplace notamment le droit individuel à la formation (DIF) par le compte personnel de formation (CPF) qui suivra chaque salarié tout au long de sa vie professionnelle, même en cas de chômage, et donnera en tout jusqu’à 150 h de formation. « La création du compte personnel de formation (CPF) va permettre l’individualisation des parcours tout en accompagnant l’individu tout au long de sa vie, dont les périodes de chômage, ce qui représente une grande avancée », estime Olivier Faron, administrateur général du Cnam, qui forme chaque année 80 000 auditeurs en formation continue dans quasiment toutes les disciplines universitaires, de la mécanique au commerce international en passant par les nouvelles technologies ou même la criminologie (relire son entretien complet).… Lire la suite

« La formation continue fait partie de l’ADN des IAE » : Jérôme Rive, président d’IAE France

Présents sur tout le territoire, les instituts d’administration des entreprises (IAE) sont un acteur majeur de la formation des professionnels de la gestion en France, en formation initiale tout autant qu’en formation continue. Directeur de l’IAE Lyon et président d’IAE France, qui regroupe 32 IAE, Jérôme Rive revient sur les missions des IAE.

Jérôme RiveOlivier Rollot : Le Réseau des IAE est devenu IAE France cette année. Quelles nouvelles actions menez-vous ensemble aujourd’hui ?

Jérôme Rive : Nous avons créé une dynamique que nous nous appliquons à renforcer. Par exemple en ce moment avec un concours quizz « Avez-vous l’esprit IAE » permettant de gagner un voyage à Montréal. L’esprit IAE auquel nous tenons se crée aussi avec la montée en puissance du programme IAExchange, qui permet à un étudiant d’avoir une mobilité nationale d’un IAE à l’autre lors de son cursus de master. Nous sommes également présents ensemble dans les salons internationaux.… Lire la suite