«Notre ambition : relever les défis des managers de l’enseignement supérieur»: Sébastien Vivier-Lirimont, directeur associé d’HEADway

« Les formateurs ont besoin de formations » lance Sébastien Vivier-Lirimont, directeur associé d’HEADway, lorsqu’il est interrogé sur les besoins auxquels répondent les Journées ateliers – Les Essentielles que lance HEADway pour répondre aux besoins des cadres de l’enseignement supérieur. « Les participants vont pouvoir trouver des réponses, mais l’essentiel n’est-il pas de se poser de nouvelles questions, d’ouvrir de nouvelles perspectives ? », questionne encore Sébastien Vivier-Lirimont.

Ces formations sont prodiguées par les meilleurs experts formateurs. « Les experts avec lesquels nous travaillons sur ces formations sont tous des professionnels de l’enseignement supérieur, de la formation et de la recherche », détaille-t-il. Elles dressent l’état de l’art des connaissances actuelles en ce qui concerne de nombreuses problématiques : marketing et développement, enjeux juridiques, recrutements internationaux, l’alternance et l’apprentissage, etc.

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les institutions du supérieur peuvent éprouver des difficultés à se démarquer. Une pression accrue pèse sur les établissements et les responsables doivent assumer des exigences de performance.… Lire la suite

Présidentielles : quels sont les programmes des candidats pour l’enseignement supérieur ?

Enjeu majeur pour la réussite économique d’un pays selon tous les économistes, l’enseignement supérieur n’est pas au cœur de la campagne électorale présidentielle 2012. Si François Hollande a mis « la jeunesse au premier rang de ses engagements dans cette campagne présidentielle » on a le sentiment que, pour les deux principaux candidats, l’effort doit maintenant plus porter plus sur le primaire et le secondaire que sur l’université. C’est très clair dans le discours prononcé par Nicolas Sarkozy le 28 février à Montpellier quand il dit qu’il a « pendant les cinq années qui viennent de s’écouler, donné la priorité à l’université et à la recherche » et que, s’il est réélu, « pendant les cinq années qui viennent, c’est à l’école, de la petite enfance jusqu’au bac, qu’il faut donner la priorité ».

François Hollande compte lui organiser, s’il est élu, des assises de l’enseignement supérieur et de la recherche dès 2012 et, sur les 60 000 postes d’enseignants dont la création est prévue, en réserver 5 000 au supérieur.… Lire la suite