Enseignement supérieur : qui a la plus forte #TwitterInfluence ? Le classement 2016

Pour la troisième année consécutive nous vous présentons notre « Observatoire de l’influence des comptes Twitter des universités et grandes écoles françaises » (pour comparer avec les résultats 2015, cliquez ici). Un indicateur particulièrement précieux tant Twitter est devenu un élément central de communication pour les établissements : pas seulement à destination des étudiants comme Facebook mais de communautés beaucoup plus larges (alumni, entreprises, enseignants) qui savent qui il faut suivre pour se tenir au courant de l’actualité.

Une stratégie gagnante : Paris 1 Panthéon-Sorbonne

S’il est un grand gagnant cette année, c’est bien l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, première toutes catégories confondues dans les établissements d’enseignement supérieur grâce notamment à un excellent taux de retweet. « Lorsque j’ai pris mes fonctions, au printemps 2012, Paris 1 Panthéon-Sorbonne était déjà présente sur trois réseaux sociaux (FB, Twitter et YouTube) mais il était indispensable de définir une stratégie digitale. Pourquoi? Précisément pour mieux communiquer avec notre communauté mais également avec notre écosystème.… Lire la suite

Les Français aiment leurs grandes écoles

Si 8 Français sur 10 ont une bonne opinion des grandes écoles, 49% jugent que le coût des études est une barrière à l’entrée. La Conférence des grandes écoles (CGE) a fait réaliser une étude sur Les Français et les grandes écoles par TNS Sofres qui prouve que leur image est « associée à un petit nombre d’écoles quand 60% des écoles et 90% des prépas sont publiques », constate Anne-Lucie Wack, la présidente de la CGE. Maintenant bien décidée à passer à une « communication B to C et non plus B to C comme maintenant » elle entend aller chercher de futurs élèves dès la 4ème/3ème pour « trouver des talents qui s’ignorent ». Alors qu’aujourd’hui de 4000 à 5000 élèves sont suivis par la CGE, elle entend multiplier ce chiffre par 10 avec des associations comme Passeport Avenir.Estl 144 Repères (0)

Quelques autres points saillants de l’enquête :

  • Estl 144 Repères (1)

 

  • 75% des Français estiment que les Grandes écoles constituent un investissement financier rentable sur le long terme ;
  • 77% s’opposent à leur suppression ;
  • 72% pensent qu’une formation qui sélectionne ses étudiants offre un diplôme mieux reconnu sur le marché du travail ;
  • 57% pensent que le niveau requis pour entrer dans une grande école est accessible ;Estl 144 Repères (2)

 

  • 50% des jeunes souhaitent intégrer une grande école pour 72% de leurs parents (et respectivement 41% et 70% une classe prépa).
  • Lire la suite

« Le grand atout de TEM c’est d’avoir toujours été proche du monde numérique » : Denis Guibard

Télécom Ecole de Management (TEM) n’est pas une école de management comme les autres : publique, ses frais de scolarité sont les plus bas (5650€ par an à la rentrée 2015) des écoles délivrant le grade de master, centrée sur le management des technologies, ses diplômés sont parmi les plus recherchés, membre de l’Institut Mines-Télécom (IMT) elle bénéficie enfin d’un environnement technologique de premier rang. Rencontre avec son directeur, Denis Guibard.

Olivier Rollot : Qu’est-ce qui caractérise d’abord TEM ?

D. G : Le grand atout de TEM c’est d’avoir toujours été proche du monde numérique, la préoccupation de toutes les entreprises aujourd’hui. Nous réfléchissons même aujourd’hui à prendre le numérique dans une dimension « horizontale ». On ne peut plus réfléchir de manière « verticale » – numérique, télécom, informatique, etc. – quand le numérique est partout et que même une entreprise comme Michelin veut devenir une entreprise numérique.… Lire la suite

Masters en management : la France demeure leader mais…

Parmi les 70 business schools dont les masters en management classées cette année par le Financial Times dix-sept sont françaises. Si de nombreuses grandes écoles françaises perdent des plumes dans ce nouveau classement, la France n’en maintient donc pas moins son rang de nation leader des business schools devant le Royaume Uni. Les deux fusions, qui lui ont fait perdre deux établissements classés mais aussi pas mal de places, sont en effet compensées par deux entrées : l’Iéseg et l’ESC Rennes school of business qui intègrent pour la première fois le classement grâce à leurs accréditations Equis et AACSB.

Une école allemande dans le trio de tête

Sur le podium, si l’ESCP Europe ne retrouve toujours pas sa première place de 2010, elle n’en reste pas moins deuxième derrière l’inoxydable Saint-Gallen, leader depuis maintenant trois ans. Ces deux écoles sont rejointes pour la première fois sur le podium par la WHU Beisheim, une école de management privée qui n’était pas classée l’année dernière mais était 6ème en 2011.… Lire la suite

HEC aujourd’hui: entretien avec Bernard Ramanantsoa

Directeur d’HEC depuis 1995, Bernard Ramanantsoa a fait d’une excellente école française la référence européenne des écoles de management. Retour avec lui sur ce qu’est aujourd’hui HEC.

Olivier Rollot : Depuis plusieurs années plus aucun étudiant admis à HEC ne s’est désisté pour l’Essec. Avez-vous encore de véritables concurrents en France ?

Bernard Ramanantsoa : Ce n’est pas parce que ce n’est pas arrivé que cela ne peut pas se produire. De plus nos concurrents ne sont pas que les écoles de management, il y aussi Sciences Po Paris par exemple. Sans parler de tous les étudiants qui partent étudier à l’étranger directement après le bac et qui nous échappent par là-même.

C’est aussi vrai que nous avons de véritables concurrents en Europe, notamment en Grande-Bretagne et en Espagne. Des concurrents qui ne se situent pas forcément dans les mêmes standards que nous : la London Business School délivre ainsi un master pré-expérience en 1 an pendant que nous en demandons deux.… Lire la suite

Classement européen des business schools: HEC perd la première place, le Royaume-Uni reste leader

Coup de froid sur HEC qui perd la première place qu’elle occupait depuis 7 ans dans le classement européen des business schools du Financial Times au profit de l’IE business school de Madrid (lire l’article « The passing of the crown » dans lequel le FT parle de la « fin d’une ère » et explique comment HEC perd des points en raison d’un MBA certes d’excellence, le Trium, mais partagé avec deux autre établissements).

L’Espagne : peu d’écoles mais d’excellence

En pleine crise économique, l’Espagne parvient même à placer deux autres écoles (l’Esade et l’Iese) dans le top 10, faisant ainsi aussi bien que la France (HEC, Insead 4ème et ESCP Europe 10ème), mieux que la Suisse (IMD et Saint-Gallen 7ème ex aequo) et beaucoup mieux que le Royaume-Uni (la London Business School reste 3ème) et les Pays-Bas (la Rotterdam School of Management est 9ème).… Lire la suite