Enseignement supérieur : qui a la plus forte #TwitterInfluence ? Le classement 2016

Pour la troisième année consécutive nous vous présentons notre « Observatoire de l’influence des comptes Twitter des universités et grandes écoles françaises » (pour comparer avec les résultats 2015, cliquez ici). Un indicateur particulièrement précieux tant Twitter est devenu un élément central de communication pour les établissements : pas seulement à destination des étudiants comme Facebook mais de communautés beaucoup plus larges (alumni, entreprises, enseignants) qui savent qui il faut suivre pour se tenir au courant de l’actualité.

Une stratégie gagnante : Paris 1 Panthéon-Sorbonne

S’il est un grand gagnant cette année, c’est bien l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, première toutes catégories confondues dans les établissements d’enseignement supérieur grâce notamment à un excellent taux de retweet. « Lorsque j’ai pris mes fonctions, au printemps 2012, Paris 1 Panthéon-Sorbonne était déjà présente sur trois réseaux sociaux (FB, Twitter et YouTube) mais il était indispensable de définir une stratégie digitale. Pourquoi? Précisément pour mieux communiquer avec notre communauté mais également avec notre écosystème.… Lire la suite

Y a-t-il un « modèle » IAE ?

Les IAE (instituts d’administration des entreprises) se sont affirmés comme les écoles de management des universités. Mais, comme leurs consœurs, leur univers est tout sauf homogène. Si la plupart ne reçoivent des étudiants qu’à partir du master, un tiers le fait dès le bac. Certains, comme à Paris, sont des acteurs importants en formation continue quand d’autres se concentrent sur la formation initiale. Alors que beaucoup d’écoles de management doutent de leur modèle, existe-t-il un modèle IAE ?

IAE vs. écoles de management ?

Présidente de l’Université Grenoble Alpes, Lise Dumasy se veut ouverte : « Notre IAE est la school of management de l’université. Mais cela n’empêche pas à que nous travaillions aujourd’hui au rattachement de Grenoble EM à la Comue. Nous pensons qu’il vaut mieux travailler tous ensemble que laisser faire chacun de son côté ». Le modèle de coopération le plus abouti dans ce contexte est celui de l’EM Strasbourg, à la fois école de management et IAE.… Lire la suite

« Le climat de recherche universitaire nous différencie des autres business schools » : Isabelle Barth (EM Strasbourg)

A la fois institut d’administration des entreprises (IAE) et école de management, l’EM Strasbourg est la business school de l’université de Strasbourg. Après cinq ans d’un premier mandat qu’elle espère voir renouvelé, sa directrice, Isabelle Barth (@Isabelle_Barth) évoque sa stratégie.

Olivier Rollot : Il y a maintenant cinq ans que vous êtes à la tête de l’EM Strasbourg. Quel bilan pourriez-vous tirer de ce premier mandat ? (le directeur de l’EM Strasbourg est élu par un collège électoral pour un mandat de cinq ans à renouveler en avril prochain).

Isabelle Barth : En cinq ans, nous avons obtenu l’accréditation AACSB, le label « diversité », fait rayonner une marque créée il y a seulement 8 ans, réalisé plus récemment une campagne de communication qui a eu un grand retentissement (« On ne choisit pas son nom mais on choisit qui on devient »). Nous avons aussi développé l’entrepreneuriat et innové pédagogiquement avec le bachelor « jeune entrepreneur », programme innovant qui permet d’accompagner une création d’entreprise sur trois ans.… Lire la suite

« Les IAE interviennent dans un univers hyper-concurrentiel » : Jérôme Rive

Quand les écoles de management consulaires pleurent leurs financements en berne, les instituts d’administration des entreprises (IAE) rient-ils ? « Nous faisons partie d’un écosystème commun » rétorque Jérôme Rive, président d’IAE France et directeur du plus important d’entre eux, à Lyon. Sélection en master, création d’un « esprit IAE », valeur des bachelors, nouveautés de l’IAE Lyon, il se livre à un large tour d’horizon.

Olivier Rollot (@O_Rollot) : Le réseau des IAE fêtera ses 60 ans en mai 2017. Que prévoyez-vous déjà ?

Jérôme Rive : Nous allons en profiter à la fois pour nous projeter dans l’avenir et faire le point sur notre modèle et ce que nous venons de commencer à mettre en œuvre. Nous allons par exemple étendre les possibilités pour nos étudiants de passer d’un IAE à l’autre, en fonction des spécialités qu’il recherche, dans le cadre du programme IAE Bridge. Nous travaillons également beaucoup sur l’« esprit IAE ».… Lire la suite

L’IAE Aix-Marseille Université précise sa stratégie

Tout juste réaccrédité Equis, l’IAE Aix Marseille université a présenté son plan stratégique 2020. « D’ici 4 à 5 ans, notre ambition ce n’est pas d’augmenter nos effectifs – ils passeront de 800 à 900 étudiants, tous de niveau master – car nous voulons conserver un taux d’encadrement d’un enseignant pour vingt élèves », explique sa directrice, Virginie de Barnier, qui tient à un « positionnement de niche » avec une sélection des étudiants qui s’effectue essentiellement sur leur niveau d’anglais. En master, les effectifs doublent ainsi entre la première année et la seconde année de master « A l’entrée en première année de master, 37% de nos étudiants possèdent un bachelor, 33% une licence et les autres ont enchaîné leur diplôme d’IUT par un DUETI », liste Virginie de Barnier. En master 2, l’IAE recrute également de nombreux diplômés d’écoles d’ingénieurs venus acquérir une double compétence en management.

Alors que les diplômes des IAE sont facturés à leurs étudiants au même prix que les autres, l’IAE Aix-Marseille Université a la particularité de proposer à ses étudiants de passer à la fois un master et un MSc.… Lire la suite

« Nous nous situons juste en-dessous des toutes meilleures écoles comme HEC » : Virginie de Barnier, directrice de l’IAE Aix-Marseille

L’Institut d’administration des entreprises (IAE) Aix-Marseille vient de fêter ses 60 ans. L’occasion de faire le point avec sa directrice, Virginie de Barnier, sur l’actualité du plus reconnu des IAE.

Olivier Rollot : On peut le dire alors qu’il fête ses 60 ans, votre IAE est le plus reconnu des instituts d’administration des entreprises.

Virginie de Barnier : L’IAE Aix-Marseille est le plus prestigieux et le prouve par des critères tangibles que sont ses accréditations internationales Equis et Amba. Nous sommes également l’IAE qui possède le plus important laboratoire en gestion de France : il est même plus important que celui des grandes universités parisiennes. Nous fonctionnons vraiment selon les standards d’une business school qui, en plus, forme des doctorants qui seront demain nos professeurs.

Pour un étudiant nous nous situons juste en-dessous des toutes meilleures écoles comme HEC. Mais pourquoi aller dépenser 12 à 15 000€ par année de formation dans une école de management privée alors que l’IAE Aix-Marseille mène aux mêmes résultats pour trois fois moins cher : 4000€ que ne payent que 40% de chaque promotion puisque les autres 60% se répartissent à parité entre les boursiers et les étudiants en apprentissage.… Lire la suite

« La formation continue fait partie de l’ADN des IAE » : Jérôme Rive, président d’IAE France

Présents sur tout le territoire, les instituts d’administration des entreprises (IAE) sont un acteur majeur de la formation des professionnels de la gestion en France, en formation initiale tout autant qu’en formation continue. Directeur de l’IAE Lyon et président d’IAE France, qui regroupe 32 IAE, Jérôme Rive revient sur les missions des IAE.

Jérôme RiveOlivier Rollot : Le Réseau des IAE est devenu IAE France cette année. Quelles nouvelles actions menez-vous ensemble aujourd’hui ?

Jérôme Rive : Nous avons créé une dynamique que nous nous appliquons à renforcer. Par exemple en ce moment avec un concours quizz « Avez-vous l’esprit IAE » permettant de gagner un voyage à Montréal. L’esprit IAE auquel nous tenons se crée aussi avec la montée en puissance du programme IAExchange, qui permet à un étudiant d’avoir une mobilité nationale d’un IAE à l’autre lors de son cursus de master. Nous sommes également présents ensemble dans les salons internationaux.… Lire la suite

À quelle université l’IAE de Paris doit-il se rattacher? : entretien avec Jean-Pierre Helfer, son président

C’est un fin connaisseur de l’enseignement de gestion qui vient de prendre la direction de l’IAE de Paris. Jean-Pierre Helfer en a en effet déjà assuré la direction (de 1990 à 2001) avant de diriger une école de management, Audencia, de 2004 à 2010. Surement l’homme idoine pour résoudre une question qui occupe les esprits de l’IAE de Paris depuis maintenant trois ans : à quelle université doit-il être rattaché ?

Jean-Pierre Helfer

Olivier Rollot : A qui doit être rattaché l’IAE de Paris, à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne comme aujourd’hui ou à l’université Paris-Dauphine comme votre prédécesseur en avait le projet ?

Jean-Pierre Helfer : Depuis trois ans un processus a été mis en œuvre pour que notre IAE soit rattaché à Paris Dauphine. En me nommant à la tête de l’IAE on a voulu quelqu’un qui ait un œil un peu neuf pour conclure quel était le rivage le plus intéressant pour ancrer notre IAE.… Lire la suite

«Nous avons besoin d’un soutien plus affirmé de l’université»: entretien avec Patrick Rousseau, directeur de l’IAE d’Aix

L’institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence occupe une place toute particulière au sein du réseau des IAE : seul accrédité Equis, le nec plus ultra des accréditations internationales des business schools, il a été à la base du développement des IAE en France. Aujourd’hui si le modèle séduit toujours les moyens ne sont pas forcément à la hauteur des enjeux explique Patrick Rousseau, son directeur.

Olivier Rollot : Vous venez d’être réaccrédité Equis mais pas pour la durée maximum. Pourquoi ?

Patrick Rousseau: L’organisme EFMD, qui remet le label Equis, a considéré qu’étant engagés dans la fusion générale des universités d’Aix-Marseille nous risquions une modification de nos tutelles et a donc préféré nous réaccréditer seulement pour 3 ans. La très grande université que nous intégrons n’a en effet pas encore tout à fait établi sa future organisation, ni défini comment nous pouvons nous développer en son sein. Par ailleurs l’enseignement de la gestion évolue et les critères d’accréditations deviennent de plus en plus exigeants.… Lire la suite

Les IAE à la croisée des chemins

Les 31 instituts d’administration des entreprises français vont bientôt fêter leurs 60 ans. Et, sur le papier, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ne réunissent-ils pas aujourd’hui près de 40 000 étudiants, dont 4 000 en alternance et 10 000 en formation continue ? Ne sont-ils pas largement autofinancés, notamment grâce justement à cette formation continue ? Oui mais intéressent-ils tant que cela les présidents d’université autonomes ? Comme les IUT, ne risquent-ils pas d’être les grands oubliés d’une autonomie dans laquelle leurs spécificités – enseignement d’une discipline à part, la gestion, rapports privilégies avec les entreprises, impact important de la formation continue – les rendrait peu lisibles aux yeux de l’université classique ?

Un modèle à pérenniser

Pour éviter d’être ostracisés, les IAE demandent aujourd’hui, dans le cadre des Assises de l’enseignement supérieur, leur « reconnaissance institutionnelle par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche » et « l’application stricte par les universités du cadre réglementaire lié à leur statut d’écoles et d’instituts internes ».… Lire la suite