Enseignement supérieur, recherche : que va faire Geneviève Fioraso ?

La « passionaria de l’innovation ». C’est en ces termes que le journal « Les Echos » dressait le portrait de Geneviève Fioraso quelques jours avant qu’elle n’accède au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Adjointe à l’économie à l’université et à la recherche de Grenoble, elle est également chargée du développement économique de la communauté d’agglomération. C’est dire si la nomination de cette ancienne professeure d’anglais de 57 ans, mère de six enfants, est logique.

Prof puis élue PS

Beaucoup moins connue que son collègue de l’Education, Vincent Peillon, la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est elle aussi une enseignante du secondaire. Née en 1954 dans la Somme – dont Vincent Peillon fut député -, elle possède deux maîtrises en économie et en anglais. C’est dans cette dernière discipline qu’elle a enseigné pendant 3 ans dans un collège de sa région avant de rejoindre Grenoble en 1979.… Lire la suite