L’IAE Aix-Marseille Université précise sa stratégie

Tout juste réaccrédité Equis, l’IAE Aix Marseille université a présenté son plan stratégique 2020. « D’ici 4 à 5 ans, notre ambition ce n’est pas d’augmenter nos effectifs – ils passeront de 800 à 900 étudiants, tous de niveau master – car nous voulons conserver un taux d’encadrement d’un enseignant pour vingt élèves », explique sa directrice, Virginie de Barnier, qui tient à un « positionnement de niche » avec une sélection des étudiants qui s’effectue essentiellement sur leur niveau d’anglais. En master, les effectifs doublent ainsi entre la première année et la seconde année de master « A l’entrée en première année de master, 37% de nos étudiants possèdent un bachelor, 33% une licence et les autres ont enchaîné leur diplôme d’IUT par un DUETI », liste Virginie de Barnier. En master 2, l’IAE recrute également de nombreux diplômés d’écoles d’ingénieurs venus acquérir une double compétence en management.

Alors que les diplômes des IAE sont facturés à leurs étudiants au même prix que les autres, l’IAE Aix-Marseille Université a la particularité de proposer à ses étudiants de passer à la fois un master et un MSc. Payant – de l’ordre de 4000€ par -, ce dernier permet de passer six mois à l’étranger en séjour académique ou en stage. « La plupart de nos étudiants le financent grâce à un contrat d’apprentissage », remarque Virginie de Barnier, fière également de rappeler que son master a été distingué dans le dernier classement du Financial Times comme le 19ème meilleur au monde (et 1eren France) sur le critère du « retour sur investissement ».

Côté finances, l’IAE développera ses ressources propres : taxe, donations d’entreprises, Executive Education (un responsable vient d’être embauché), le budget devrait atteindre 12,7 millions en 2020, c’est à dire 1,7 million de plus qu’en 2016. Quatre millions d’euros seront par ailleurs consacrés à rénover le campus. « Business School publique de la plus grande université de France, AMU, notre IAE deviendra également éligible à l’accréditation AACSB », conclut la directrice.

Olivier Rollot (@O_Rollot)

  • Relire un entretien avec Virginie de Barnier publié en 2015 sur le blog d’HEADway.
Print Friendly