«Nous nous méfions de grands ensembles ingouvernables»: entretien avec Christian Lerminiaux président de la Cdefi

Docteur en physique atomique passé par une entreprise privée, Christian Lerminiaux a su imposer sa vision d’une université tournée vers l’entreprise au sein de l’Université de technologie de Troyes (UTT) qu’il dirige depuis 2004. Il préside depuis 2011 la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi) qui représente l’ensemble des écoles d’ingénieurs. À ce titre il est très impliqué dans les discussions en cours sur la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche tout en jetant un regard expert sur la formation des ingénieurs.

Olivier Rollot : Les communautés d’universités (ou scientifiques) sont au cœur de la loi à venir sur l’enseignement supérieur et la recherche. Pensez-vous qu’elles seront plus efficaces que les actuels pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) ?

Christian Lerminiaux : Nous avons le choix entre deux voies. La première, celle sur laquelle nous sommes engagés, est de former des ensembles universitaires pluridisciplinaires forts dans lesquels existeront des collèges d’ingénierie à la mode anglo-saxonne, c’est-à-dire cumulant formation et recherche.… Lire la suite