ECOLES DE MANAGEMENT

Passage de flambeau et renouvellement stratégique à l’Iéseg

Le passage symbolique de flambeau entre Jean-Philippe Ammeux et Caroline Roussel aura lieu lors de deux « Cérémonies de passation de fonction » qui auront lieu à Lille le 28 juin et à Paris le 7 juillet 2022.

A quelques semaines de son départ le 1er juillet, le directeur depuis quasiment 30 ans de l’Iéseg, Jean-Philippe Ammeux présentait cette semaine sa vision pour son école d’ici 2027 en compagnie de Caroline Roussel qui va  lui succéder : « Nous voulons former des « changemakers for a better society » qui devront totalement notre façon d’agir que ce soit au niveau environnemental ou social tout en relevant le défi de la compétitivité de la France ».

En termes d’effectifs la progression sera relativement modérée avec le passage des effectifs étudiants de 7 000 à 9 000 d’ici 2026-27. La progression prévue du chiffre d’affaires est beaucoup plus ambitieuse puisqu’il doit passer de 83 à 120 millions d’euros sur la même période avec notamment le développement du bachelor, de la formation continue et de nouveaux programmes. « Nous voulons nous appuyer sur nos fondamentaux pour jouer notre rôle en matière de développement des entreprises et sociétal », souligne Caroline Roussel. A terme la totalité des étudiants comme des personnels seront ainsi formés aux questions de durabilité.

L’hybridation au cœur des enseignements. « Nos étudiants travaillent à des projets interdisciplinaires « investinging business » et à des projets solidaires, par exemple avec l’Unicef, qui leur permettent de mobiliser leurs connaissances de gestion de projet, économie, gestion du risque, etc. », reprend Caroline Roussel. En bout de course ce sont même 120 000€ qui ont été levés par les étudiants pour contribuer aux programmes de l’Unicef.

Les étudiants auront également l’opportunité de suivre des cours de philosophie, de sociologie, de géopolitique, de data sciences… enseignés dans une logique interdisciplinaire qui leur « permettra de mieux comprendre le monde qui les entoure et les enjeux actuels ». De nouveaux programmes vont également voir le jour avec des écoles d’ingénieurs et de design en 2023-2024.

Améliorer l’expérience pédagogique. L’enseignement sera beaucoup plus flexible, en capitalisant sur l’équipement hybride de l’intégralité des salles de cours des campus lillois et francilien (installé dès 2020, pour un investissement de près de 1,5 million d’euros).

La participation des entreprises, des diplômés, des ONG et des collectivités publiques sera renforcée dans l’ensemble de ses cursus, à travers des témoignages, des études de cas, des challenges, de la recherche orientée vers la pratique.

Surtout, chaque étudiant bénéficiera d’un accompagnement spécifique, adapté en fonction de ses besoins, jusqu’à la fin de son parcours : suivi par un journal de bord digitalisé, bilan pédagogique avec un tuteur, coaching individualisé pour son projet professionnel.

L’Iéseg souhaite également « accélérer le développement d’un écosystème entrepreneurial » en s’appuyant notamment sur son réseau de diplômés. Pour cela, l’IÉSEG va doubler le budget et la capacité d’accueil de son Incubateur.

Inclusion et diversité. L’IÉSEG va multiplier les initiatives pour accueillir et accompagner davantage d’étudiants issus de milieux sociaux défavorisés, en s’appuyant sur sa Fondation, sur l’octroi de bourses et de prêts d’honneur. Les filières en alternance connaissent toujours un grand succès avec une hausse de 6% pour la rentrée.

Quant à la venue des étudiants internationaux si les candidatures d’étudiants chinois restent importantes, nul ne sait s’ils pourront se déplacer. « Nous avons la chance de ne pas dépendre trop fortement d’un seul pays. Les étudiants indiens ont toujours été plus nombreux que les étudiants chinois », rappelle Jean-Philippe Ammeux.

  • La mission que se fixe l’école est de « former des managers du changement inspirants, multiculturels et éthiques » capables de « créer la connaissance qui permet l’émergence de managers « innovateurs » » pour « promouvoir des solutions innovantes pour et avec les organisations responsables ».
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend