ECOLE D’INGÉNIEURS, POLITIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Mines Paris – PSL lance un institut dédié aux défis de la transition bas-carbone

Mines Paris-PSL crée The Transition Institute 1.5 (TTI.5) pour « répondre aux défis de la transition bas-carbone ». « Pour faire face à l’urgence climatique, ce nouvel institut souhaite apporter des réponses concrètes et significatives pour réaliser l’avènement de transition attendue. Il s’appuie sur une vision partagée, élaborée en co-construction par les différentes entités de l’école, et il est articulé autour d’un projet scientifique ambitieux », explique Nadia Maïzi, la directrice de TTI.5, professeure à Mines Paris – PSL et auteure principale du dernier Rapport du GIEC (écouter ses conclusions).

Pluridisciplinarité. Mines Paris est en pointe sur le sujet avec notamment dans son corps professoral le fondateur du Shift Project, Jean-Marc Jancovici. Mines Paris a également été la première, en 2019, à mettre en place un cycle « Terre et société » pour former tous ses ingénieurs aux enjeux climatiques. Aujourd’hui son TT1.5 entend à la fois être en pointe sur la recherche et la vulgariser. « Nous devons designer des solutions qui ne deviennent pas les problèmes des autres. Les technologies sont là mais il y a beaucoup d’autre éléments à mettre en avant pour que les solutions soient acceptées », reprend la directrice.

Cinq départements des Mines sont ainsi mis à contribution pour « casser le silotage entre les disciplines » dans un institut qui entend bien ensuite collaborer avec tout PSL comme avec d’autres instituts à l’international. « Nos élèves vont pouvoir réaliser la synthèse entre les différents instituts. En thèse nous allons insister sur la nécessaire pluridisciplinarité des sujets. L’optimisation de la prospective sur les enjeux climatiques s’appuie aussi bien sur les mathématiques que la géographie et même la philosophie  », insiste le directeur des Mines PSL, Vincent Lafleche.

Informer et former. L’autre vocation du TTI.5 est d’informer, le public lors de journées d’échanges, colloques, notes d’influence, podcasts, etc. mais aussi de potentiellement former les décideurs. TTI5 ambitionne en effet d’être le vecteur d’un nouvel Institut des hautes études comme il en existe déjà dans la défense nationale (IHEDN) ou la science et la technologie (IHEST). « Directement sous la tutelle du Premier ministre, il pourrait propulser notre visions vers les cadres en poste », promet Nadia Maïzi, très en phase avec la vision d’un futur Premier ministre directement en charge de la transition écologique qu’a promis de nommer Emmanuel Macron.

  • Pour se financer TTI5 est maintenant à la recherche de mécènes, qu’il s’agisse de fondations, grandes entreprises, particuliers fortunés, etc.
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend