Pascal Saint-Amans

Professeur associé HEC

Pascal Saint-Amans, 55 ans, ancien directeur du Centre de politique et d’administration fiscales de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), rejoint HEC en tant que Professeur Associé au sein du département Droit. Il enseignera la politique fiscale dans le programme Grande Ecole et à l’Executive Education. Pascal Saint-Amans rejoint l’OCDE en 2007, où il est nommé chef du Centre de politique et d’administration fiscales. Il en prend la direction cinq ans plus tard et ce jusqu’en 2022. À ce poste, il était chargé de l’élaboration et du suivi de la mise en œuvre des normes fiscales internationales, ainsi que de l’élaboration de statistiques fiscales et de recommandations en matière de politique fiscale. Il a en outre initié et dirigé la création du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales, qui réunit aujourd’hui plus de 140 pays. Il quitte l’OCDE en 2022 pour rejoindre le groupe Brunswick en tant qu’associé, où il conseille les multinationales sur les questions sensibles et les thématiques liées à la réputation de marque. En 2023, il rejoint également l’Université de Lausanne dont il devient co-directeur du Centre de politique fiscale. L’enseignement est un milieu familier pour lui, puisqu’il a enseigné dans plusieurs autres établissements d’enseignement supérieur tels qu’Oxford, Cambridge, La Sorbonne ou encore Sciences Po Paris. Sa lutte contre l’évasion fiscale ne s’arrête pas pour autant : en 2023, il publie le livre « Paradis fiscaux : Comment on a changé le cours de l’histoire ». Diplômé de Paris-Sorbonne (licence d’histoire), de Sciences Po et de l’ENA, Pascal Saint-Amans a débuté sa carrière en 1996 en intégrant la direction de la législation fiscale du ministère des Finances. Il a ainsi été en charge des projets de fiscalité directe de l’Union européenne, de la législation fiscale relative à l’impôt sur les sociétés et de la fiscalité internationale en tant que négociateur principal des conventions fiscales. Il est par la suite nommé directeur chargé du contentieux fiscal. Puis, de 2000 à 2003, il exerce en qualité de directeur financier de l’Agence française de régulation de l’énergie.

Previous ArticleNext Article

Send this to a friend