Enseignement supérieur : qui a la plus forte #TwitterInfluence ? Le classement 2016

Pour la troisième année consécutive nous vous présentons notre « Observatoire de l’influence des comptes Twitter des universités et grandes écoles françaises » (pour comparer avec les résultats 2015, cliquez ici). Un indicateur particulièrement précieux tant Twitter est devenu un élément central de communication pour les établissements : pas seulement à destination des étudiants comme Facebook mais de communautés beaucoup plus larges (alumni, entreprises, enseignants) qui savent qui il faut suivre pour se tenir au courant de l’actualité.

Une stratégie gagnante : Paris 1 Panthéon-Sorbonne

S’il est un grand gagnant cette année, c’est bien l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, première toutes catégories confondues dans les établissements d’enseignement supérieur grâce notamment à un excellent taux de retweet. « Lorsque j’ai pris mes fonctions, au printemps 2012, Paris 1 Panthéon-Sorbonne était déjà présente sur trois réseaux sociaux (FB, Twitter et YouTube) mais il était indispensable de définir une stratégie digitale. Pourquoi? Précisément pour mieux communiquer avec notre communauté mais également avec notre écosystème. Et Twitter est à ce titre un média extrêmement utile et puissant », explique Nadia Jacoby, la vice-présidente de l’université en charge de la communication. « Nous avons mis au point toute une stratégie en nous appuyant notamment sur nos communautés, que ce soit les étudiants ou les enseignants », renchérit Julien Pompey, responsable du Service Communication, du pôle rédaction et des réseaux sociaux de l’université.

Chaque jour une vingtaine de tweets sont ainsi postés et largement relayés par des personnalités de l’université comme  Bruno Dondero (@BrDondero), professeur de droit et directeur du  Centre audiovisuel d’études juridiques (CAVEJ). « Nous réfléchissons en permanence à des évolutions et consacrons beaucoup de temps avec une stratégie différente de cette de Facebook. Sur Twitter, nous relayons une large actualité tandis que nous sommes plus centrés sur l’université sur Facebook, par exemple », analyse encore Julien Pompey. Résultat : depuis 2012, le nombre de followers du compte de l’université est passé de 1600 à plus de 20 000.

Les institutions les plus influentes

C’est le grand enseignement de cette nouvelle édition de notre observatoire : en un an les universités ont rattrapé et dépassé les grandes écoles en termes d’influence sur Twitter. Sans surprise c’est la plus renommée d’entre elles, Paris 1 Panthéon Sorbonne, qui décroche cette première place en gagnant 11 points d’influence en un an. Elle précède Sciences Po, l’université Paul-Valéry de Montpellier (portée par l’influence de son ex-présidente, Anne Fraïsse, et ex-vice-président, Yann Bisiou, 5ème personnalité la plus influente) devant trois des cinq principales écoles de management ex-aequo : EMLyon, Essec et HEC.

  • Les universités les plus influentes. On l’a dit : Paris 1 (qui gagne 11 points en 1 an) domine ce classement devant Sciences Po, l’université Paul-Valéry de Montpellier, l’université de Nantes, Rennes 2 (qui gagne également 11 points), Rennes 1 et l’université de Cergy-Pontoise. Pour autant HEC et Sciences Po ont largement plus d’abonnés que Paris 1 (respectivement 38 700 et 35 900 contre 20 700). Si Paris 1 fait la différence c’est grâce à son excellent taux de retweet : 63,5% contre 25,5% à Sciences Po et 25% à HEC.

  • Les écoles de management les plus influentes. Ex æquo EMLyon, Essec et HEC dominent ce classement devant Grenoble EM, l’Iéseg, l’EM Normandie et Audencia. Toutes les écoles progressent (l’ICD double même son influence en passant de 19 à 38 !) à l’exception notable d’ESCP Europe qui perd 10 points d’influence en un an et passe du 4ème au 20ème rang.

  • Les écoles d’ingénieurs les plus influentes. Là aussi ce sont les très grandes écoles qui dominent avec l’Ecole polytechnique et l’Ecole Centrale Paris qui précèdent Télécom Bretagne (très investie dans la dimension numérique), Centrale Marseille et l’Ensta ParisTech.

  • Les institutions. Comme en 2016 c’est le compte Twitter du Monde Education qui emporte ce dernier classement devant celui du secrétariat de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Conférence des présidents d’université, EducPros et Les Echos Start qui fait une entrée en fanfare.

Les personnalités les plus influentes

Comme l’année dernière c’est le directeur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI), François Taddei, qui domine le classement général devant le président de l’Unef, William Martinet, la journaliste spécialisée dans l’éducation de France Culture Louise Tourret et le directeur de l’Essec, Jean-Michel Blanquer, également premier de la catégorie « responsable d’établissement ».

 

  • Les responsables académiques les plus influents. Le directeur de l’Essec, Jean-Michel Blanquer, domine toujours ce classement devant le directeur du développement de Skema, Benoît Anger, l’ex président de l’université Versailles Saint-Quentin, Jean-Luc Vayssière, la directrice de l’Ena, Nathalie Loiseau, le directeur de Kedge BS, Thomas Froehlicher, et le président de la CPU, Jean-Loup Salzmann, ex æquo avec le directeur adjoint de Grenoble EM, Jean-François Fiorina. La progression de ce dernier en un an est particulièrement spectaculaire : +20 points. Comme lui les autres leaders du classement twittent beaucoup mais sont loin d’être au niveau de Benoît Anger. Ce dernier a dépassé les 59 000 tweets en 2500 jours sur Twitter (soit en moyenne 23,6 tweets par jour !). Si les responsables d’écoles de management dominent encore ce classement, les présidents d’université les suivent de peu. Très peu présents sur Twitter, les directeurs d’écoles d’ingénieurs ne peuvent compter que sur Jacques Fayolle (Télécom Saint-Etienne) pour les représenter.

Olivier Rollot (@ORollot) et Fanny Bole du Chomont

LA METHODOLGIE

Nous avons étudié cette année les institutions d’enseignement supérieur (universités et grandes écoles), les institutions travaillant sur l’enseignement supérieur (sites d’information, réseaux, etc.), les personnalités de l’enseignement supérieur au sens large (responsables d’institutions, professeurs ou encore journalistes spécialisés) et enfin les responsables d’institutions seuls (présidents d’université, directeurs d’écoles et responsables au sens large).

Le classement a, comme les autres années, été réalisé avec le logiciel Followerwonk qui permet de calculer l’influence d’un compte Twitte à partir du taux de retweet (composante principale du score), du nombre de tweets en fonction du temps, du nombre de followers ou encore du nombre d’abonnements, etc. Une méthode beaucoup plus satisfaisante que le seul recours aux abonnés dont on sait qu’ils peuvent parfois avoir été achetés. Au contraire le taux de retweet permet de savoir si un compte est ou pas réellement suivi. En France aucune institution ni compte personnel lié à l’enseignement supérieur ne dépasse les 72/100 quand Harvard monte à 81.

Précisions :

  • nous ne présentons que les comptes ayant plus de 1000 abonnés ;
  • nous n’avons pas analysé les comptes de Comue dans ce classement ;
  • les valeurs varient chaque semaine (dans la limite de 1 à 2 points) en fonction de l’activité des comptes, vous ne retrouverez donc pas forcément exactement les mêmes chiffres si vous faites vous même l’expérience
Print Friendly

8 réflexions au sujet de « Enseignement supérieur : qui a la plus forte #TwitterInfluence ? Le classement 2016 »

  1. Je ne voudrais pas être médisant, mais le fait que Télécom Bretagne, qui remporte tous les ans haut la main la place d’ »école la moins désirée du concours des grandes Mines » soit classée en troisième position des écoles les plus influentes sur Twitter, donc devant les Mines de Paris, les Ponts, L’ENSTA, Supaéro, sans compter Ecoles Normales, laisse des doutes quant à l’utilité de la communication sur twitter et à l’utilité de ce classement.

    • Si on va par là il suffit de faire un classement des grandes écoles et de le reproduire à l’identique pour Twitter. Ce que nous voulons montrer ici c’est autre chose : c’est l’influence des établissements dans la sphère numérique et il est logique que Télécom Bretagne, pionnier des MOOC, soit bien représenté.

    • « l’école la moins désirée du concours des grandes Mines » => Je peux savoir d’où tu sors cette info ? Je suis curieux de savoir comment tu peux affirmer un truc pareil.

      Je dirais que tu as inventé ça parce que t’es deg’ que ton école surement beaucoup plus « désirée » que Télécom Bretagne est super mal classée ici. La vérité est qu’il y a des écoles qui s’intéressent à l’influence numérique, et d’autres non.

      Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas parce Télécom Bretagne est très en avance dans ce domaine (et que ton école l’est surement beaucoup moins) que tu ne vas pas trouver de travail, hein ;)

      PS : c’est pas 3ème, c’est 2ème ex-æquo.

  2. Donc pour vous le nombre de retweets est un outil de mesure de l’influence ? En quoi le fait de relayer ce que d’autres ont ecrit est une preuve quelconque d’influence ?
    Vous devriez plutot compter le nombre de retweets des messages ecrits par ces institutions, non ?

  3. Bonjour,

    Loin de toute polémique, je voudrais juste dire que ce classement est le fruit d’un travail continu sur plusieurs années.
    Notre compte Twitter reflète nos activités d’enseignement, de recherche, notre dynamisme en terme de Mooc, d’innovation, notre volonté de développer la pédagogie active….
    Nous relayons également les informations de nos partenaires, les actualités du monde de l’ingénierie, de la recherche, les événements locaux….

    Nous relayons donc bien sûr ce classement et vous invitons également à consulter le dernier classement des écoles d’ingénieurs de l’Usine nouvelle publié en début d’année.
    Un coup d’œil sur nos actus ? http://www.telecom-bretagne.eu/lexians/

    Belle fin de journée,

    Delphine Lucas, community manager Télécom Bretagne(à visage découvert)

  4. Comme à l’habitude les établissements d’enseignement supérieur du ministère de la Culture sont les oubliés des différentes enquêtes et classements concernant les institutions d’enseignement…Par exemple l’Ecole du Louvre, établissement d’enseignement supérieur du MCC (Comue heSam) qui a une active politique sur les réseaux sociaux avec notamment pour Twitter : 26 656 abonnés à ce jour………
    A savoir les raisons de ces oublis ?

  5. Ping : » Blog Archive » 10 ans d’École, 10 ans déjà! – Une décennie de Directeur général