ECOLES DE MANAGEMENT, PROGRAMMES

Le « bien être pédagogique » au cœur de la stratégie de TBS Education

« TBS Education entend être une école reconnue pour le bien-être pédagogique qu’elle apporte avec un « mix inspirant » entre présentiel et distanciel. » La directrice générale de l’école qu’il faut maintenant appeler « TBS Education », Stéphanie Lavigne, présentait cette semaine la nouvelle stratégie de son école : « Inspiring TBS ». A l’image de ce qu’ont déjà décidé Grenoble EM et emlyon BS, TBS Education va notamment devenir une « société à mission ». D’ici 2026 le chiffre d’affaires devrait passer de 55 M€ à 75 M€ avec des effectifs étudiants en progression de 5 500 à 7 000 étudiants pour un pourcentage d’étudiants boursiers qui passerait de 20 à 30%. Pour mener à bien ce projet d’inclusion et d’égalité des chances, TBS proposera demain des frais de scolarité adaptés aux revenus de chacun pour ses étudiants des programmes de formation initiale.

Bien-être pédagogique. Les quatre campus de TBS Education – Toulouse, Barcelone, Casablanca et Paris – seront dotés d’ici à 2026 de « nouveaux bâtiments inspirants ». « TBS Education mise sur le « bien-être pédagogique » : l’école est une fabrique à innovations pédagogiques qui introduit en permanence de nouveaux savoirs, de nouvelles méthodes d’apprentissage et des outils pour mieux apprendre », souligne Stéphanie Lavigne.

Construire l’école du futur. « L’école du futur » imaginée par TBS Education, reposera sur un mix de cours en distanciel et en présentiel. « Il ne faut pas que les étudiants associent distanciel et Covid. Nous serons résolument dans le présentiel mais avec un mixte », insiste Stéphanie Lavigne. Un métier d’« animateur de communauté apprenante » a d’ailleurs été créé ces dernières années pour rendre la communauté étudiante actrice de la pédagogie, alors que le campus digital permettra un accès libre aux contenus.  Afin d’assurer l’employabilité maximale aux apprenants à Toulouse et Paris, tout comme sur les campus internationaux, des espaces d’échanges et de partage, intitulés AGORA accueilleront demain les entreprises.

Executive : le « CPF made by TBS Education ». C’est tout à fait nouveau : chaque diplômé de TBS va avoir son propre CPF en complément de son CPF qu’il pourra mobiliser. Dès la rentrée 2021-2022, TBS Education lance en effet le « CPF made by TBS Education », un compte pour ses alumni qui assure le développement de compétences et de soft skills tout au long de la carrière des diplômés et crée un système d’abonnement pour une offre en ligne (campus digital).

Trois grands domaines de recherche. TBS Education entend s’appuyer « sur son corps professoral pour mener une recherche de pointe référencée dans les revues académiques internationales les plus prestigieuses » dans ces trois centres d’excellence : la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et le développement durable, l’Intelligence Artificielle & Business Analytics, l’Aéronautique et le spatial.

De nouveaux programmes. Côté postbac le programme bachelor va se voir pourvu de deux nouvelles filières (e-santé et e-sport) alors qu’un nouveau bachelor « aéro et mobilité » va être créé en partenariat avec une école d’ingénieurs. Quant au programme Grande école il devra progresser pour intégrer le top 30 des business schools du Financial Times et réintégrer durablement le top 10 des classements français.

Repenser l’internationalisation. Les étudiants ont pu s’en convaincre depuis un an : il y a plus d’une façon d’être international. « Avec la pandémie nous avons beaucoup réfléchi à la façon de repenser nos mobilités internationales. On peut aujourd’hui bénéficier des cours d’une institution étrangère sans se déplacer forcément à l’étranger », note Stéphanie Lavigne. TBS va également capitaliser sur ses campus à l’international de Barcelone et Casablanca « créer de nouvelles synergies et des doubles compétences avec des alliances renforcées aux Etats-Unis et au Canada ».

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend