CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

2023 : les nouvelles épreuves du concours Ecricome

De nouveaux coefficients déclinés par écoles. Les responsables académiques des écoles membres d’ECRICOME ont engagé une réflexion sur les coefficients des épreuves 2023 « dans l’esprit de la réforme du baccalauréat et ses nouvelles exigences en matière ». Attention : le tableau ci-dessous est prévisionnel. Les écoles « se réservent la possibilité de modifier les coefficients du concours 2023 communicables dans le futur règlement général des concours 2023 ».

Dans le cadre de la réforme du baccalauréat et de la nouvelle classe préparatoire Économique et Commerciale Générale (ECG), les écoles membres d’ECRICOME ont engagé une réflexion interne sur les évolutions des six épreuves écrites à soumettre aux préparationnaires lors du concours 2023. Une concertation a également été menée auprès des associations représentatives de professeurs de classes préparatoires (APHEC, ADEPPT…) de la voie générale et de la voie technologique au printemps 2021 ainsi qu’à la rentrée académique. Après ce processus il a été décidé que le format des épreuves de Lettres et Philosophie, Economie-sociologie-histoire (ESH) et Résumé de texte est inchangé. De même, les épreuves de la voie technologique restent identiques à l’exception des mathématiques qui intègrent le nouveau langage informatique PYTHON à la place de SCILAB.

L’épreuve de mathématiques se déclinera selon 2 options : mathématiques appliquées ou mathématiques approfondies. Une suite d’exercices longs et progressifs qui couvriront deux programmes distincts. La nature des exercices entend « dissuade des stratégies de contournement ». Le langage PYTHON sera introduit dans tous les exercices.

L’épreuve d’ESH : le format de dissertation est conservé. Les sujets tiendront compte du changement de périmètre du programme, notamment avec l’introduction de la sociologie. Les candidats auront toujours le choix entre deux sujets.

L’épreuve de Lettres et Philosophie : le format de la dissertation est lui aussi conservé pour les deux voies (ECG et ECT). Les candidats auront le choix entre un sujet portant sur thème annuel de culture générale choisi par le MESRI ou un thème libre.

L’épreuve d’HGGMC : le candidat composera deux sujets au choix :

  • Un sujet portant sur le programme de première et/ou deuxième année, associé à des éléments statistiques dans un format de dissertation. Le candidat disposera pour éclairer son propos d’éléments statistiques connexes. La dissertation devra être synthétique et concise (6-8 pages maximum). Le candidat répondra de manière concise à 3 questions (2 pages maximum) en lien avec les éléments statistiques permettant de dégager certains enjeux du sujet principal. Les éléments statistiques permettent d’asseoir le périmètre du sujet ou d’aiguiller le candidat sur certains aspects de sa problématique. Il ne s’agit pas d’un exercice calculatoire ou d’un commentaire d’ordre de grandeur.
  • Un sujet portant sur les grands enjeux géopolitiques contemporains associé à une carte. Le candidat composera une dissertation en lien avec le sujet. Il disposera pour éclairer son propos d’une carte illustrée. La dissertation devra être synthétique et concise (6-8 pages maximum). Le candidat répondra de manière concise à 3 questions précises permettant de cerner la problématique et d’éclairer les enjeux de la carte.

L’épreuve de Langue vivante sera déclinée selon deux formats : LVA et LVB :

  • L’épreuve de LVA s’articule autour de deux exercices de traduction (version et thème) et un essai de 300 mots dont le poids dans la note finale est haussé à 50%. Les candidats ont le choix entre deux essais dont un portant obligatoirement sur un thème civilisationnel.
  • L’épreuve de LVB s’articule sur les trois mêmes exercices. Le thème grammatical est remplacé par un thème suivi portant sur un texte journalistique. La partition des points est de 50% pour la traduction et 50% pour l’essai

ECRICOME conserve l’intégralité de son panier de langues vivantes au choix : Anglais, Allemand, Espagnol, Arabe, Chinois, Hébreu, Italien, Japonais, Polonais, Portugais, Russe, Vietnamien.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend