ECOLES DE MANAGEMENT

EDC Paris Business School lance sa stratégie #ProudtobeEDC2022

« Nous voulons diversifier notre portefeuille de programmes, repenser notre programme Grande Ecole, amplifier l’internationalisation de l’école et de ses programmes mais aussi assoir notre excellence pédagogique et académique autour d’une recherche dans les standards de notre milieu et ayant un impact sur les entreprises. » William Hurst, le directeur de l’EDC, a présenté cette semaine les grands axes de sa stratégie #ProudtobeEDC2022, sa nouvelle identité visuelle et sa nouvelle base line : « Open up New Horizons ».

William Hurst

Etat des lieux et projets. A la fin 2020 le groupe EDC (EDC Paris business school, Sup de Luxe et SMS Sport Management School) comptait 2400 étudiants (dont 400 pour SOMMES), soit 50% de plus qu’en 2018, pour un chiffre d’affaires également en hausse de 50% sur la période qui l’amène à 22,5 M€. Le tout avec une forte hausse du nombre de ses programmes : 13 MSc, quatre bachelors, 10 MBA.

Fin 2022 l’école entend à la fois réussir le déploiement de son programme Grande Ecole via la formation continue et sa montée en gamme avec la création d’un track d’excellence, de nouveaux doubles diplômes avec des écoles d’ingénieurs et des bourses d’entrée pour les élèves titulaires de mentions bien et très bien au baccalauréat. Le tout en s’appuyant sur une nouvelle pédagogie dite « D.I.V.E » pour « Developper, Innovator, Value Creator et Entrepreneur ».

La maîtrise des effets de la Covid-19. En 2020 c’est en moins d’une semaine que l’EDC a pu passer à un enseignement digital en s’appuyant sur son expérience sur Blackboard. Une expérience réussie qu’il entend bien poursuivre. « Bientôt on ne parlera plus de blended mais de « présentiel augmenté » car tous les cours auront une dimension digitale. Ce qui ne signifie pas que les étudiants pourront venir quand ils le souhaiteront », explique William Hurst qui va créer maintenant deux salles « immersives » entièrement digitales.

La question du départ des étudiants à l’international ne peut se résoudre uniquement de manière digitale. « Sur une base 100 un tiers de nos étudiants ont pu partir à l’étranger cette année et 20% ont pris des cours en distanciel dans nos universités partenaires. Nous avons proposé à ceux qui n’ont pas pu partir de repousser l’expérience internationale dans leur cursus », commente le directeur. Côté stages 70% des étudiants ont trouvé une mission, ce qui correspond aux chiffres habituels. Enfin en alternance l’école est à 93% de ses objectifs en MSc et presque autant pour le programme Grande école alors qu’il reste encore un mois.

Comment gérer les nouveaux bacheliers ? Faute d’épreuves écrites finales les spécialités du bac ne pourront être évaluées qu’en contrôle continu cette année. « Avec notre expérience de l’année dernière nous savons le faire. En fait le dossier scolaire constitue la phase d’éligibilité et ensuite nous passons à des oraux classiques et à l’anglais », explicite William Hurst pour lequel la « vraie question reste l’accueil des nouveaux bacheliers » : « Avec le Cours Legendre nous allons notamment proposer aux étudiants qui n’auraient pas suivi de spécialité Mathématiques en terminale, voire en première, et même n’auraient pas opté pour l’option Mathématiques complémentaire, des cours de soutien à leur rentrée ».

  • L’EDC Paris Business School ouvre son nouveau campus à Puteaux au cours du 1er semestre 2021. Sports Management School et Sup de Luxe sont installés sur le campus Paris – La Villette alors que Sup de Luxe conserve également des locaux à Paris VIIe
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend