UNIVERSITES

Qui sont les nouveaux présidents d’université?: Carine Bernault élue présidente de l’Université de Nantes

Tous les quatre ans les universités changent très largement de direction à l’occasion de l’élection de leurs présidents. Année électorale, 2020 va ainsi voir se succéder une soixantaine d’élections que nous vous proposons de suivre pas à pas. Ainsi que celles des regroupements comme Université PSL.

  • Université de Nantes
Carine Bernault

Carine Bernault a été élue présidente de l’Université de Nantes le 1er juillet avec 22 voix sur 34 (l’autre candidat, Guy Louarn a obtenu 12 voix). Elle succède à Olivier Laboux, qui ne pouvait plus se présenter après deux mandats, dont elle était jusqu’ici la vice-présidente en charge de la réforme de l’université. Un changement dans la continuité pour celle dont la liste proclamait sur son site que « l’université de Nantes a connu une véritable progression au cours des dernières années. Le bilan du mandat qui s’achève permet à chacun de le constater ».

Professeure en droit privé, elle a été premier vice-doyen de la faculté de droit et des sciences politiques de son université de 2012 à 2014. Une université de Nantes au sein de laquelle elle a également suivi tout son cursus de la licence à son doctorat consacré au droit de la propriété industrielle.

  • Université Bretagne Sud
Virginie Dupont

Le 30 juin, le conseil d’administration de l’Université Bretagne Sud a élu Virginie Dupont présidente de l’Université Bretagne Sud par 19 voix sur 30 (l’autre candidat , Frédéric Bedel, Doyen de la Faculté des Sciences, en a obtenu neuf). Succédant à Jean Peeters, elle devient ainsi la première femme à présider une université en Bretagne.

Titulaire d’un doctorat de chimie-physique de l’INP Lorraine (ENSIC),Virginie Dupont entre en 1994 comme maître de conférence à l’UBS où elle est aujourd’hui professeure en chimie organique. Elle a occupé les fonctions de directrice-adjointe de la Faculté des Sciences entre 2006 et 2008, avant de devenir Doyen de cette même faculté entre 2008 et 2012. Suite à l’élection de Jean Peeters en 2012, elle en devient la 1ère vice-présidente en charge du conseil d’administration, des finances, des ressources humaines et du patrimoine pendant ses deux mandats,

  • Université Rennes 1
David Alis

Avec 23 voix sur 36, David Alis a été réélu pour un second mandat (2020-2024) par le conseil d’administration de l’Université de Rennes le 26 juin. Diplômé de l’ESC Tours en 1991 et de l’IAE d’Aix-en-Provence, David Alis entre à l’Essec en 1992 et sera diplômé en 1997, après avoir été assistant à l’IAE de Lille entre 1995 et 1997. C’est en Bretagne, à l’IGR-IAE de l’Université de Rennes 1, qu’il prend son premier poste de maître de conférences en 1998. Il deviendra professeur agrégé spécialiste de la gestion des ressources humaines en 2001. Il est ensuite nommé directeur général de l’IAE de Rennes (IGR-IAE) et vice-président du réseau des IAE, en charge de la commission recherche, en 2004. En 2008, il devient premier vice-président de l’Université de Rennes 1 puis vice-président du conseil d’administration, en charge des ressources humaines en 2012. Il est élu président en mars 2016.
Enseignant-chercheur en gestion, David Alis mène en parallèle des recherches au CREM, laboratoire de gestion associé au CNRS, notamment sur le développement de la flexibilité dans les organisations.

  • Université Paris-Nanterre
Philippe Gervais-Lambony

Les résultats des élections à Paris Nanterre avaient produit des résultats tellement serrés que rien n’était joué entre les grandes listes de Carole Drucker-Godard et Philippe Gervais-Lambony. Arrivé en tête c’est finalement Philippe Gervais-Lambony, 58 ans, que le conseil d’administration a élu par 20 voix pour contre 11 pour Carole Drucker-Godard et quatre abstentions. Son mandat débutera le 2 juillet 2020.

Professeur au département de géographie de l’université de Paris X-Nanterre, Philippe Gervais-Lambony est un spécialiste des questions urbaines et notamment de l’Afrique du Sud à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages (L’Afrique du Sud.Entre héritages et émergence, La Documentation française, 2012 et L’Afrique du Sud et les états voisins, Armand Colin, 2013 sont les plus récents).Ses principaux thèmes de recherche sont les processus de constructions identitaires territoriales, la citadinité et les questions de justice spatiale.

  • Université Bordeaux Montaigne
Lionel Larré

Lionel Larré, 47 ans, a été élu président de l’Université Bordeaux Montaigne le 20 mai avec 22 voix favorables contre 11 pour Patrick Baudry et 3 votes nuls ou blancs. Il succède à Hélène Vélasco-Graciet, présidente depuis 2016 qui ne se représentait pas, et prend immédiatement ses fonctions.
Lionel Larré a réalisé une grande partie de ses études et de son parcours professionnel à l’Université Bordeaux Montaigne. Agrégé en 1997, il a effectué un doctorat sur les « autobiographies amérindiennes ». Après avoir enseigné en lycée, il a réintégré l’Université Bordeaux Montaigne comme attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), puis maître de conférences. Il est, depuis 2015, professeur de civilisation américaine. Ses recherches portent sur l’histoire de la relation entre amérindiens et États-Unis, et sur l’histoire des représentations des Indiens.
Lionel Larré a été directeur adjoint de l’unité de recherche CLIMAS – Cultures et littératures des mondes anglophones de 2011 à 2017, élu au conseil d’administration de l’Université Bordeaux Montaigne de 2016 à 2017. Jusqu’à son élection à la présidence, il était directeur de l’UFR Langues et Civilisations de l’Université Bordeaux Montaigne.

  • Université Paris-Saclay
Sylvie Retailleau

Sylvie Retailleau a été élue présidente de l’Université Paris-Saclay dès le premier tour le 2 mars 2020, avec 27 voix pour, 6 votes blanc et 2 voix contre sur les 35 membres présents ou représentés, au cours du premier conseil d’administration réunissant les nouveaux représentants des personnels et usagers ainsi que les personnalités extérieures. Après avoir présidé la Comue Université Paris-Saclay du 2 janvier au 31 décembre 2019 elle était la seule candidate.
Sylvie Retailleau est professeure des universités et professeure de physique à l’Université Paris-Saclay depuis 2001. Vice-présidente du département de physique de la Faculté des Sciences d’Orsay de 2007 à 2008, puis Vice-doyenne en charge des formations de 2008 à 2011, elle a été Doyenne de la Faculté de septembre 2011 à mai 2016. Sylvie Retailleau a été présidente de l’Université Paris-Sud de mai 2016 à décembre 2018. Depuis 2008, elle s’est fortement impliquée dans le montage du projet d’Idex Paris Saclay, d’abord au niveau du volet formation puis depuis 2011 plus largement sur la structuration formation- recherche ainsi qu’au niveau gouvernance.

Ancienne élève de l’ENS Cachan, Sylvie Retailleau a été reçue à l’agrégation de physique appliquée en 1988 et a obtenu un doctorat en sciences de l’Université Paris-Sud en 1992. Ses thèmes de recherche sont centrés sur l’étude théorique de la physique des composants semi-conducteurs pour l’électronique avancée.

  • Université de Bourgogne
Viincent Thomas

Vincent Thomas a été élu président de l’université de Bourgogne en mars 2020. Professeur de Droit privé et sciences criminelles, doyen de la Faculté de droit, sciences économique et politique de 2014 à 2019, il succède à Alain Bonnin. Pur produit de son université il y a obtenu son doctorat en droit des sociétés puis y est entré en tant que maître de conférence (1999-2017) avant d’être nommé directeur de l’IEJ (2007-2010) puis administrateur (2012-2017).

  • Université PSL
Alain Fuchs

Alain Fuchs a été élu président le 28 février 2020 de la toute nouvelle Université PSL par son conseil d’administration à 85 % des suffrages exprimés (28 votes pour, 5 votes contre et 3 abstentions). Son mandat, d’une durée de cinq ans, est renouvelable une fois. Il était déjà président de la Comue et de la FCS PSL depuis octobre 2017. Président du CNRS entre 2010 et 2017, il était précédemment directeur de Chimie ParisTech entre 2006 et 2010, et avait auparavant fondé et dirigé le Laboratoire de Chimie Physique (CNRS/Université Paris Sud). Il est membre de l’Academia Europaea, fellow de la Royal Society of Chemistry et docteur honoris causa de l’Université du Québec. Alain Fuchs est professeur de chimie. Il consacre ses travaux de recherche à la modélisation et à la simulation moléculaire des fluides confinés.

  • Université d’Angers
Christian Roblédo

Christian Roblédo (@Robledo_Chr), 49 ans, a été réélu le 17 février à la tête de l’Université d’Angers avec 25 voix contre 6 pour son opposant Christophe Daniel (et 4 votes nuls). Après des études d’économie à Pau – sa ville natale – et à Brest, et l’obtention d’un DEA en sciences de gestion à l’Université de Rennes 1, Christian Roblédo a réalisé une thèse de doctorat à l’Institut de gestion de Rennes. Il est recruté à l’Université d’Angers comme maître de conférences en 1996 où il intègre l’Istia dont il est le directeur de 2002 à 2012. C’est sous sa direction que l’Istia se transforme en école d’ingénieurs et est habilitée par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI).

  • Université de Corse
Dominique Federici

Dominique Federici a été élu le 10 février président de l’Université de Corse avec 20 voix sur 31 votants contre 7 pour Marc Muselli, 1 pour Christophe Storaï et trois bulletins nuls. Il succède à Paul-Marie Romani qui était en poste depuis 2012.

Dominique Federici est professeur en informatique. Il est aussi membre du laboratoire Sciences pour l’environnement du CNRS. Il a été par le passé directeur du département Informatique et responsable de différents diplômes de la Facultés des Sciences et Techniques.

  • Université Toulouse III Paul Sabatier
Jean-Marc Broto

Jean-Marc Broto, 61 ans, a été élu président de l’Université Toulouse III Paul Sabatier le 20 janvier par une courte majorité : 19 voix pour contre quinze voix pour Myriam Carcassès (et deux votes blancs). Jean-Marc Broto est professeur de physique à l’université Toulouse III – Paul Sabatier depuis 1990. Le cœur de ses recherches est l’étude des propriétés électroniques et magnétiques de la matière en champ magnétique intense. Il a notamment travaillé sur la magnétorésistance géante dans l’équipe d’Albert Fert (prix Nobel de physique 2007) au Laboratoire de physique des solides d’Orsay.
Directeur de l’UFR de physique chimie automatique (PCA) de 2007 à 2012, Jean-Marc Broto a activement participé à la création de la Faculté sciences et ingénierie (FSI) dont il a été le directeur de 2012 à 2016. Il a également été président de la conférence des doyens d’UFR scientifiques (CDUS) et a participé, à ce titre, à divers groupes de réflexion au ministère.
Depuis 2016, il est président du réseau de l’agence universitaire de la francophonie (AUF) des doyens de facultés de sciences francophones (CIRUISEF). Il est responsable d’un projet ERASMUS Capacity Building doté d’un montant de 1 M€ pour développer les licences expérimentales en Afrique de l’Ouest. Depuis 2019, il est également vice-doyen de la formation en ingénierie des matériaux franco-chinoise commune à NEU (Northeastern University) et UT3.

  • Université Côte d’Azur

Jeanick Brisswalter a été élu président de l’Université Côte d’Azur le jeudi 9 janvier 2020 par 31 voix sur 38 (7 abstentions). Il devient le premier président de la nouvelle Université Côte d’Azur, établissement expérimental, qui se substitue à l’Université Nice Sophia Antipolis et à la Comue.

Jeanick Brisswalter 

Jeanick Brisswalter est professeur des universités depuis 1996.  Après un doctorat en physiologie au laboratoire de physiologie des adaptations de Paris V,  il débute sa carrière comme chercheur à l’INSEP. Ensuite, il intègre l’Université́ de Poitiers en 1994 puis l’Université́ de Toulon en 1999, où il dirige le laboratoire d’ergonomie sportive, avant de rejoindre l’Université́ Nice Sophia Antipolis en 2010  où il crée et dirige le Laboratoire « Motricité Humaine, Expertise Sport Santé » (LAMHESS). Il a été Doyen de la Faculté des Sciences du Sport de 2014 à 2016, date à laquelle il prend la responsabilité de vice-président de la commission recherche de l’université Nice Sophia Antipolis et vice-président Recherche de la Comue Université Côte d’Azur.

  • Université Grenoble Alpes

Yassine Lakhnech a été élu président de l’Université Grenoble Alpes par 24 voix pour, neuf contre et huit abstentions, le 7 janvier. Seul candidat, jusqu’ici directeur exécutif recherche et valorisation de l’Idex UGA, il succède à Patrick Lévy.

Yassine Lakhnech

Diplômé de l’Université de Kiel en Allemagne, spécialiste de la vérification des programmes et de la sécurité prouvable, des liens entre logiques et modèles de calcul, Yassine Lakhnech est professeur de l’Université Grenoble Alpes. Il a été impliqué dans la construction de plusieurs projets structurants sur le site dont le Labex Persyval-lab, l’opération campus PILSI (IMAG) et l’initiative d’excellence Université Grenoble Alpes. Il a assuré de nombreuses responsabilités en formation, les fonctions de vice-président recherche adjoint de l’Université Joseph Fourier (UJF), de vice-président recherche de l’UJF et de directeur exécutif du volet recherche et valorisation de l’initiative d’excellence.

  • Aix-Marseille Université
Eric Berton

Eric Berton a été élu président d’Aix-Marseille Université (AMU) le 6 janvier 2020 au premier tour avec 28 voix sur 36, contre 5 voix pour Philippe Blache, et 3 votes blancs. Il succède à Yvon Berland, président d’Aix-Marseille Université depuis janvier 2012.

Professeur des Universités, doyen sortant de la Faculté des Sciences du Sport, ancien directeur de l’Institut des Sciences du Mouvement, Eric Berton était vice-président Innovation et Valorisation d’Aix Marseille Université depuis janvier 2016. Sa liste avait remporté les élections universitaires de novembre 2019. Dans sa profession de foi) il expliquait notamment que AMU devait être une « université internationale multilingue, leader de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sur l’Europe, la Méditerranée, l’Afrique sub-saharienne et le Moyen–Orient ».

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend