UNIVERSITES

1,6 million d’étudiants dans les universités

Selon une note de la DEPP, ce sont un peu plus de 1,6 million d’étudiants qui sont inscrits dans les universités françaises en 2017-2018. Si les effectifs augmentent finalement assez peu 1,2 % (1% hors inscriptions parallèles en classes préparatoires) soit à peine plus qu’en 2016-2017, ils sont particulièrement en hausse en licence (+ 1,6 % et + 1,4 % hors doubles inscriptions), beaucoup moins en master (+ 0,5 %) et diminuent même en doctorat (- 0,7 %).

Les nouveaux bacheliers sont toujours plus nombreux à l’université (+ 1% et + 0,8% hors double inscriptions) mais cette hausse est plus de deux fois moins élevée que l’année précédente. Le nombre de nouveaux bacheliers est également en hausse dans les IUT (+1,5%). Le nombre de nouveaux bacheliers généraux dans les disciplines générales se stabilise (- 0,2% hors inscriptions en CPGE), le nombre de nouveaux bacheliers technologiques continue à augmenter en IUT (+ 1,5%) alors que les nouveaux bacheliers professionnels sont moins nombreux à se diriger vers l’université : 6,8% en diminution de 1,2 point. Enfin la part des étudiants étrangers à l’université augmente légèrement : ils représentent 14,6 % des inscriptions.

Les inscriptions en troisième année de licence (licence professionnelle comprise) ont augmenté de 1,9% entre les rentrées 2015 et 2016 (+2,3% pour les licences générales). Première année universitaire après la mise en place de la réforme du master oblige, les effectifs de la première année de master diminuent au contraire de 4,9% cette année. Une baisse qui concerne tous les masters y compris ceux dédiés aux métiers de l’enseignement (masters MEEF) : -2,5% en M1.

Les effectifs en deuxième année de master montent de leur côté de 1,8%. Enfin le cursus doctorat, qui accuse une baisse d’inscriptions continuelle depuis dix ans, voit cette baisse ralentir cette année (-0,7% entre 2016 et 2017, après -2,3% entre 2015 et 2016). En sciences, les inscriptions en doctorat sont même en légère hausse (+0,6%).

L’augmentation du nombre d’étudiants étrangers est surtout due aux étudiants africains qui représentent près d’un étudiant étranger sur deux dans les universités (49,9%; +1,5 point). Les Européens en représentent de leur côté 23% (-0,7 point) quand les Asiatiques sont 18,6% et les américains 8,3% (-0,2 point). Les trois nationalités les plus représentées restent les mêmes : Algériens  (27 100), devant les Marocains (26 700) et les Chinois (16 100). Le nombre d’étudiants algériens est de nouveau en forte hausse cette année (+16,6%) alors que le nombre de Marocains augmente nettement plus modérément (+4% par rapport à 2016-2017). En revanche le nombre d’étudiants chinois stagne (-0,6%).

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend