ECOLES DE MANAGEMENT, ORIENTATION / CONCOURS

Concours BCE 2015 : les premiers chiffres

Pour la 4ème année consécutive, le nombre total de candidats des écoles membres de la Banque commune d’épreuves (BCE), qui regroupe 21 grandes écoles de management (HEC, Essec, EMLYON, etc.), augmente, même si la hausse est plus faible cette année : 10 299 candidats sont inscrits aux concours 2015 soit une augmentation de 0,58 %.

Estl 99 Gros plan BCE (table 0)

Les résultats par filière montrent une légère baisse des candidats pour la filière ECS (-0,86 %) et une baisse plus nette (mais sur des effectifs moindres) pour deux des filières littéraires : -1,97 % pour les B/L et -6,62 % pour la filière ENS de Lyon. A l’inverse, les filières ECE et ECT progressent (respectivement de 1,71 et 4,75 %), de même que la filière A/L qui, avec une hausse de 10,55 %, retrouve quasiment le nombre de candidats de 2013.

Les candidatures. Après la forte hausse de l’an dernier, le nombre global de candidatures aux écoles membres s’accroît encore cette année (1,75 %), grâce à la progression du nombre moyen d’écoles choisies par chaque candidat (10,16 en 2015, contre 10,04 l’an passé). Comme les années précédentes, les élèves de la filière ECT font un choix moyen d’écoles (12,60) plus élevé que ceux des autres voies EC. Les littéraires restent, quant à eux, en dessous de la moyenne sur ce critère, mais le nombre d’écoles qu’ils choisissent continue de progresser (7,89, soit 6,11 % d’augmentation), cette valeur se rapprochant même de la moyenne pour les candidats de B/L (8,26 écoles choisies en moyenne en 2015).

Les statistiques par écoles. Le système d’inscriptions groupées proposé par l’ESC Rennes et EM Strasbourg, rejointes cette année par Montpellier BS, remporte un succès : +11,63% pour les deux premières et + 18,19% pour Montpellier. Des excellents chiffres mais bien loin de ceux de l’ISG qui voit le nombre de ses candidats littéralement exploser : + 184,10% et plus de 1600. A l’inverse, l’EM Normandie, l’ESC Troyes et l’ISC Paris voient les candidatures baisser d’un peu plus de 9%.

Estl 99 Gros plan BCE (table 1)

Au total c’est Audencia qui reçoit le plus de candidatures (7745) devant Grenoble EM (7370), EMLYON (7325) et Toulouse BS (7117). Audencia est également première pour les candidatures issues des filières scientifiques et économiques (respectivement 3314 et 2950) ainsi que du concours ENS Lyon (420). L’alliance Montpellier/Rennes/Strasbourg l’emporte (ex aequo avec Skema) en option technologique (765 candidatures) et c’est l’Essec qui reçoit le plus de candidatures des concours B/L (213) et Ulm (171)

Estl 99 Gros plan BCE (table 2)

Qui sont les étudiants ? L’âge moyen du candidat, proche de 20 ans, est inchangé, alors que le nombre des étudiants ayant passé trois ans après le bac (les « cubes ») continue à grimper de 5,3%. La proportion de candidates diminue elle légèrement (54 % de femmes contre 55 % en 2014).

La répartition du nombre de candidats entre la région parisienne et la province est globalement stable, cette dernière progressant légèrement. Les candidats de l’outre-mer, après une forte progression l’an passé, affichent une légère baisse cette année. La progression la plus forte est celle des candidats préparant à l’étranger (8,64 %), consécutive notamment à l’ouverture de nouvelles classes préparatoires au Maroc.

Enfin la proportion de boursiers est en légère diminution (24,6 % contre 25,4 % en 2014), mais cette évolution est à mettre en regard de la part croissante de candidats préparant à l’étranger, parmi lesquels certains qui ne bénéficient pas du système de bourses.

Olivier Rollot (@O_Rollot)

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot

Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives.
Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l’un des experts français de la Génération Y.
Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de « l’Essentiel du Sup » (newsletter hebdomadaire) et de « l’Essentiel Prépas » (webzine mensuel).
Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend