CLASSEMENTS / PALMARES, ECOLES DE MANAGEMENT

Concours des écoles de commerce: plus de 10 000 inscrits à la BCE et Ecricome 

Les oraux à l’EM Strasbourg (©Bartosch-Salmanski)

Au vu de la baisse de 0,4% des inscriptions en classes préparatoires et de nouvelles règles limitant l’accès les inscriptions aux concours post prépas pouvaient être en baisse cette année*. Suite également au départ de Rennes SB et l’EM Strasbourg pour le Concours Ecricome la BCE enregistre cette année une baisse des candidatures de 3,4%. A contrario le nombre de préparationnaires ayant choisi les concours ECRICOME – et ses deux écoles supplémentaires – est logiquement lui en augmentation de 3%.

Baisse relative à la BCE. En tout ce sont 10 016 candidats qui se sont inscrits au concours de la BCE cette année contre 10 364 en 2019. Le nombre total de candidatures est stable à 91 539 (91 868 en 2019 à périmètre constant).

Les autres données principales :

  • la proportion de candidates est stable à 52,5 % en 2020 (53 % en 2019) ;
  • la proportion de candidats franciliens est également stable autour de 35 % ;
  • en lien avec la clarification des logiques de filières, notamment pour la voie technologique, le nombre de candidats issus des CPGE marocaines baisse significativement (- 19 %) et représente désormais 5,4 % des candidats (6,4 % en 2019) ;
  • la part des candidats issus de l’option scientifique (ECS) poursuit sa hausse et représente 40% des candidats alors que l’option économique (ECE) et l’option technologique (ECT) représentent respectivement 38 % et 11 % du total des candidats ;
  • la filière littéraire continue sa progression et représente plus de 10 % des candidatures, cette hausse étant principalement portée depuis deux ans par la voie B/L ;
  • la proportion de candidats qui « cubent » est stable autour de 19%.
  • le nombre de candidats boursiers augmente de 1,1% pour atteindre les 26,7% (25,5% en 2019) ;
  • le nombre moyen d’écoles choisies par chaque candidat diminue, passant de 10,14 en 2019 à 9,14 en 2020. Comme les années précédentes, les élèves de la voie ECT font un choix moyen d’écoles (12) plus élevé que ceux des autres voies EC (9 pour les ECS et les ECE).

Ecole par école :

  • La Rochelle Business School enregistre la plus forte progression du nombre de candidats inscrits (hausse de 12,2% et 288 candidatures supplémentaires) tout juste devant Brest BS ;
  • privée de la « grappe » qui l’associait à Rennes SB et l’EM Strasbourg, Montpellier BS connaît la plus forte baisse (-23,4%) loin devant l’ESC Clermont (-6,8%) ;
  • avec 7854 candidatures Skema obtient le plus grand nombre de candidatures et ravit pour la première fois son sceptre à Audencia (7448).

Ecricome progresse. Avec 8 406 inscrits c’est une hausse de 3% que connaît dette année le concours Ecricome. Parmi eux 7 754 candidats sont issus des prépas EC (+1,2 %) mais c’est surtout la hausse de 30% du nombre de candidats issus des prépas littéraires (BEL et BL-SES) – 652 cette année – qui est remarquable.

Autres données importantes :

  • au sein des prépas EC, la plus forte hausse est observée chez les candidats de l’option scientifique avec une progression de 5,6%. Ils représentent 45% des inscrits tandis que les étudiants option économique en représentent 41% et les technologiques 13% ;
  • le taux de boursiers affiche une augmentation de 2 points (28,7 % en 2020 contre 26,7 % en 2019) ;
  • pour la filière littéraire, la croissance concerne principalement les étudiants de l’ENS Lyon (+38,5 % d’inscrits) et les étudiants de l’option B/L avec une augmentation de 33,1 %.

* Outre la limitation de l’inscription à l’option technologique (ECT) de la filière économique et commerciale aux seuls candidats d’un bac technologique, les candidats doivent désormais fournir un justificatif de réussite d’une 1ère année d’études supérieures. L’objectif est de mettre fin aux « galops d’essai » de candidats passant le concours au bout d’un an de CPGE pour s’entraîner, souvent en candidat libre, sans intégrer aucune école.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend