Non classé

Ecricome : bilan 2013, perspectives 2014

On s’en souvient, pour la première fois en 2013, le concours Ecricome prépa a passé le cap des 8000 candidats (très exactement 8137 inscriptions contre 7733 en 2012, soit une augmentation de 5.2%). La voie technologique a été celle qui a le plus progressé (+19%) après déjà 15,6% en 2012. La voie littéraire poursuit sa progression (+10,5%) avec 694 candidats. Les écoles de Reims et Rouen, aujourd’hui Neoma, ont été en 2013 les plus attractives de France, tous concours confondus, avec plus de 7600 candidats chacune.

Pour le concours 2014, 1615 places seront proposées: 1490 places pour les candidats de CPGE EC (option économique, scientifique et technologique) et 125 places pour les candidats littéraires avec une inscription unique aux trois écoles. Alors que jusqu’ici le concours Ecricome utilisait la note de la BCE pour l’épreuve de management et gestion des candidats technologiques, ceux-ci se verront eux pour la première fois proposer une épreuve spécifique. D’une durée de deux heures, elle demandera aux élèves de «se concentrer sur l’analyse de données plus que sur la préparation de ces données».

Quant au concours Ecricome Tremplin, il proposera en tout 1450 places en 2014: 580 places pour Tremplin 1 (60 places de plus qu’en 2013) et 870 places pour Tremplin 2 (20 places de plus). Enfin le concours Ecricome Bcahelor proposera 895 places sur dix campus. Il a attiré en 2013 50% de bac ES, 33% de bac S, 11% de bac STG et 3% de bac L. Près de 8 % des candidats étaient en réorientation, puisque déjà bacheliers depuis 1 ou 2 ans.

Olivier Rollot (@O_Rollot)

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend