EMPLOI / SOCIETE

Emploi : les étudiants des Grande écoles veulent tout, tout de suite…

Le cabinet Universum a révélé cette semaine les résultats de son enquête annuelle sur les entreprises préférées des étudiants des Grandes écoles, à laquelle 36 578 étudiants de Grandes écoles de management et d’ingénieurs en France ont répondu en 2019. Les résultats renforcent les tendances qui avaient émergé en 2018. Les futurs cadres sont en effet toujours plus confiants (en l’économie française et en leur propre valeur sur le marché) et plus exigeants. Selon les analystes du cabinet ils « veulent tout, tout de suite: un métier challengeant, avec des responsabilités fortes et surtout un bon salaire dès leur embauche, allant jusqu’à avoir des prétentions salariales qui dépassent la réalité du marché ». Depuis 2014 les prétentions financières des futurs diplômés hommes des écoles de management sont ainsi passées en moyenne et par an de 37 277€ à 39 054€ quand dans les faits les entreprises ne leur en accordent que 36 000 selon la dernière enquête de la Conférence des grandes écoles (les femmes ne demandent que 34 600€ en moyenne). Les ingénieurs hommes sont un peu plus modestes à un peu plus de 38 000€ quand les femmes en restent à 35 400.

Et ces étudiants sont prêts à monter leur propre entreprise s’ils ne trouvent pas le poste de leur rêve. Même s’ils continuent d’accorder une importance croissante à tous les critères liés à la RSE, à l’éthique et à l’égalité, « ils n’en font pas encore un critère déterminant dans leur choix d’employeur, postulant en priorité pour des secteurs d’activité ou des entreprises qui les font rêver plutôt que pour des employeurs éthiques ».

Enfin la dimension internationale les intéresse de moins en moins. Le critère « Opportunités d’expatriation/de déplacements à l’étranger » ne fait en effet plus rêver que 38% des étudiants alors qu’ils étaient 45% en 2015.

  • Du côté des étudiants des écoles de management le podium est composé de LVMH (premier pour la 14ème année consécutive) devant L’Oréal Group et Google. Chanel et Apple maintiennent leurs positions de 4ème et 5ème du classement.

  • Côté futurs ingénieurs l’aéronautique continue de faire rêver : Airbus conserve sa première place devant Google, Thales reste 3ème et creuse l’écart avec Safran qui conserve sa 4ème Dassault Aviation conclut le top 5.
Previous ArticleNext Article
Avatar photo
Olivier Rollot est directeur du pôle Information & Data de HEADway Advisory depuis 2012. Il est rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire), de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel) et de "Espace Prépas". Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant, Olivier Rollot est également l'un des experts français de la Génération Y à laquelle il a consacré un livre : "La Génération Y" (PUF, 2012).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ceci fermera dans 0 secondes

Send this to a friend