ECOLES DE MANAGEMENT

Grandes écoles de management : rapprochement et fusions en série

On ne compte plus les unions ou rapprochements qui animent chaque jour le monde des grandes écoles de management. Après la création officielle de Kedge (Euromed + Bordeaux École de Management ) la semaine dernière, ce sont cette semaine l’EM

Euromed + BEM = Kedge

Strasbourg et l’ESC Rennes School of Business d’un côté, l’ESG et l’EBS de l’autre, qui viennent de conclure des partenariats. Enfin, Audencia a annoncé il y a une semaine qu’elle allait être rattachée administrativement à sa voisine ingénieure, Centrale Nantes. Le dossier le plus emblématique, France Business School, poursuit lui son chemin.

Concours et épreuves communes

Pour l’EM Strasbourg et l’ESC Rennes, il s’agit d’abord de rapprocher leurs concours puisque les deux établissements proposeront dès cette année aux candidats issus de classes préparatoires une inscription commune aux épreuves écrites du concours d’entrée BCE. Alors qu’elles recrutaient totalement indépendamment des bacheliers,

Bruno Neil, directeur de l'EBS

l’ESG et l’EBS créent elles un concours commun appelé Link. « Ils peuvent ainsi postuler à deux écoles en passant le même concours avec des sessions qui iront de mars à septembre », se félicite Armand Derhy, le directeur de l’ESG. « À terme, nous aimerions créer l’équivalent du Sigem pour les écoles postbac », confie Bruno Neill, directeur de l’EBS, qui pense également que « d’autres écoles viendront rejoindre le concours Link à terme ».

Et pendant ce temps France Business School semble préparer son propre concours. Ce qui n’est pas simple puisqu’aujourd’hui son école leader, l’Escem, fait encore partie du concours Ecricome, quand les trois autres (Amiens, Brest et Clermont-Ferrand) sont BCE. Pour l’instant, si François

Armand Derhy, directeur de l'ESG

Duvergé, président du groupe Escem, a démissionné de la présidence d’Ecricome, si les trois écoles de FBS ont été en parallèle radiées du concours d’admission parallèle Passerelles, aucune décision définitive n’a semble-t-il encore été prise.

Travail en commun

Les rapprochements ne s’arrêtent pas aux portes de concours. Les étudiants de l’EM Strasbourg et l’ESC Rennes School of Business pourront ainsi  choisir en troisième année une spécialisation proposée par le partenaire et passer leur premier semestre à Rennes ou à Strasbourg avant de poursuivre leur cursus dans leur établissement d’origine. Pour Olivier Aptel, directeur général de l’ESC Rennes, « il faut sortir des stratégies d’uniformisation et proposer aux étudiants un plus grand choix de spécialisations par une complémentarité d’offres.»

Même réflexion mais encore plus aboutie du côté de Kedge où, dans le cadre de la fusion, il y aura création de programmes de formation globaux et de nouveaux contenus mais aussi de nouveaux modes d’apprentissage, notamment dans le cadre d’une démarche tendant à développer les compétences.

 Olivier Rollot (@O_rollot)

 

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend