ECOLES DE MANAGEMENT

Le groupe Inseec devient Inseec U.

« U » comme « United ». U comme « Unique ». U comme « Universal » le groupe né en 2016 de la fusion du groupe Inseec et de Laureate France Campus Eiffel devient Inseec U. « Un U qui fait forcément également penser à « université », nous en sommes bien conscients », relève la directrice générale du groupe, Catherine Lespine , venue présenter sa nouvelle identité graphique aux journalistes et à tous ses directeurs au sein du nouveau siège du groupe quai de Grenelle.

Un groupe « pérenne »

Alors que les bruits courent forcément toujours plus autour de la revente du groupe Inseec par Apax Partners, Catherine Lespine a d’abord voulu rassurer ses cadres sur la pérennité de l’action engagée par elle il y a deux ans, en avril 2016 : « Nous constituons une communauté d’écoles dont la vocation est d’être définitivement ensemble. Par définition Apax est destiné à quitter l’actionnariat du groupe mais je ne commenterai pas les rumeurs. Si demain nous avons un autre actionnariat nous travaillerons toujours ensemble ». Une pérennité du nouveau groupe ainsi constitué qu’elle entend assurer sous sa direction puisqu’elle n’envisage son départ de la direction que « le jour de sa retraite » (ce qui lui laisse de la marge puisqu’elle a aujourd’hui 56 ans). Et de préciser : « Notre groupe est rentable sans être pour autant très rentable avec un chiffre d’affaires qui est passé de 198 M€ en 2015-16 à 220 M€ en 2016-17 et devrait rapidement atteindre les 280 M€ ».

Dans ce contexte la réforme du barème de la taxe d’apprentissage ne l’inquiète pas – « On ne peut pas être inquiet quand elle pèse 2,5 M€ sur un budget total de 240 M€ » mais « toucher à la part qui revient aux apprentis serait éminemment dommageable pour l’enseignement supérieur ».

Catherine Lespine

Une fusion « naturelle »

Alors que d’aucuns se demandaient comment pouvaient se compléter trois écoles de management – Inseec, EBS, Esce -, une école d’ingénieurs (ESCE) et des écoles d’art Catherine Lespine explique qu’il y a eu une « fusion naturelle entre les grandes écoles des deux groupes qui avaient la même vision ». Une vision qu’on retrouve par exemple dans le classement Green Metric du groupe. « Nous sommes classés à la 176ème place mondiale, et seule école française à l’être, pour la qualité de notre développement durable et sociétal », se félicite la directrice dont le groupe est « parfois malmené dans les classements français » (comme c’est le cas dans le dernier classement du Figaro Etudiant).

La stratégie de l’Inseec U. est maintenant de « casser les silos » en ouvrant de plus en plus de passerelles entre les écoles du groupe parce que « nous sommes définitivement ensemble ! ».

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend