ECOLE D’INGÉNIEURS

Le concours Puissance Alpha se démultiplie en 2020

Après une belle édition 2019, trois nouveaux concours destinés à recruter les jeunes en réorientation postbac, les bac+1 et les élèves de CPGE vont être créés en 2020 pour encore renforcer l’impact du concours Puissance Alpha. Ses seize écoles ont en effet souhaité mutualiser encore plus leur recrutement. Pour autant elles ne sont pas systématiquement toutes présentes dans les trois nouveaux concours.

+ photo 1 : La présentation des évolutions du concours a eu lieu cette semaine à Paris

Toujours plus de candidats en 2019. En deux ans, le nombre de candidats a augmenté de 54% dépassant ainsi la barre des 10 000 vœux exprimés sur Parcoursup soit 11% de candidats de plus que l’an dernier. Les étudiants sont également motivés comme en témoigne le taux de présence aux épreuves : + de 93%.

Autre satisfecit : 74% des candidats ont une mention au bac (contre 61,77% des bacheliers S à échelle nationale), et 42% ont eu une mention Bien ou Très bien (contre 35,9% à échelle nationale).

Enfin 71% des admis sur Parcoursup ont fait leur choix définitif avant le bac pour une école du concours et 50% avaient fait leur choix 10 jours après l’annonce des résultats.

Une logistique qui s’étoffe. En 2019 ce sont 42 centres qui ont été ouverts en France soit 10 de plus que l’année précédente. De plus 26 centres sont ouverts dans le monde pour les candidats issus des lycées français. Pour ce faire les épreuves écrites ont été dématérialisées tout en conservant des lieux dédiés où les candidats viennent les passer avec leur ordinateur sous la supervision d’examinateurs.

Ouverture et diversité. Au-delà des S qui constituent la principale source de recrutement, e concours est ouvert aux terminales STI2D, STL et même ES option maths. En 2019 le nombre de candidats provenant d’autres bacs que S a augmenté de 28%.

Chaque école peut en effet moduler jusqu’à 30% de la note du dossier afin de mettre en adéquation le profil du candidat avec les prérequis du programme. Sont pris en compte des critères tels que : le projet de formation motivé, les appréciations des professeurs, la cohérence du projet professionnel avec le programme présenté, les notes de langue si le programme est international, etc.

En termes de frais : le coût de candidature est unique quel que soit le nombre d’écoles et de programmes présentés. A 120€ pour les bacheliers S et 50€ pour les autres ses montants restent stable pour cette troisième édition. Le passage et toujours gratuit pour les candidats boursiers.

Et en 2020… 8 nouveaux programmes rejoignent l’offre. Le concours offrira donc plus de 4500 places toutes filières confondues. Surtout Puissance Alpha crée trois nouvelles voies d’admission :

  • le concours « rentrée décalée » s’adresse aux étudiants n’ayant pas trouvé une voie adaptée à leur profil en septembre ou souhaitant se réorienter au cours de leur première année d’études, sans pour autant perdre une année scolaire. 10 écoles offrent ici 267 places, réparties dans 18 programmes ;
  • le concours « bac + 1 » est destiné aux étudiants souhaitant se réorienter après une première année validée d’études scientifiques et qui souhaitent intégrer une école directement en deuxième année. 12 écoles offrent 269 places, réparties dans 26 programmes ;
  • le « concours CPGE » prend place dans le concours plus large e3a-Polytech. 13 écoles offrent 732 places pour e3a-Polytech (filières MP, PC, PSI)

2021 : le nouveau bac. Comme tous les concours postbac Puissance Alpha s’interroge sur sa sélection vis à vis des spécialités. Son parti pris aujourd’hui est de conseiller :

  • en première de prendre la spécialité « mathématiques », une autre spécialité scientifique et une spécialité « de cœur » ;
  • en terminale de conserver seulement les deux premières.

Pour autant il ne s’agira pas de refuser systématiquement les candidats qui n’ont pas fait ces choix. « L’option « mathématiques complémentaires » de terminale pourrait éventuellement suffire mais nous ne savons pas encore quel est son programme », confie la directrice du concours, Astrid Woitellier. « Les écoles sont déjà en train de modifier leurs premiers cycles pour créer des parcours originaux qui anticipent l’arrivée de profils différenciés », établit le président du concours et directeur d’Yncrea, Jean-Marc Idoux.

  • La date du concours Puissance Alpha post-bac est fixée au 25 avril 2020.
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend