CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

Sigem 2021 : ça bouge !

Le cru 2021 du Sigem a confirmé des évolutions qu’on pressentait déjà en 2020. Si les « grandes enseignes » font pour la plupart le plein de plus en plus d’écoles peinent à affecter toutes leurs places. Sa victoire n’avait pas pu être déclarée en 2020 faute de publication des résultats. Cette année l’Edhec peut enfin proclamer qu’elle a dépassé emlyon dans les choix des préparationnaires. Derrière l’autre école qui exulte est Skema : elle a dépassé Audencia BS. Bonne nouvelle également pour BSB qui fait le plein cette année après son petit trou d’air de 2020 et gagne même une place au classement Sigem. Mais la palme revient à l’ICN : 15ème elle en gagne trois en deux ans.

Moins d’affectés qu’en 2020. Premier constat : un peu moins d’élèves ont été affectés cette année qu’en 2020 : 7522 contre 7538 (et 7515 en 2019 et jusqu’à 7574 en 2018). Deuxième constat : le nombre d’écoles qui ne font pas le plein repart atteint un nombre record : elles sont onze cette année contre huit en 2020 et dix en 2019 (également huit en 2018). Cela alors qu’lSG ne fait plus partie du Sigem. Résultat : le nombre de places vacantes augmente de plus de la moitié en passant à 388 contre 237 en 2020 (451 places en 2019 et 325 en 2018).

Les matchs. Le match tant attendu a bien eu lieu et l’Edhec l’a emporté : quand 325 élèves admis à emlyon ont finalement préféré l’Edhec ils n’ont été que 88 à faire le choix contraire. En 2019 ils n’étaient encore que 112 à préférer l’Edhec à emlyon. Mais il sera maintenant très difficile d’aller plus haut tant le trio de tête est très loin devant elle. Cette année aucun étudiant pris dans les trois parisiennes n’a eu l’idée de choisir finalement l’Edhec.

Autre match très attendu : celui entre Audencia et Skema. Et là si l’école multi-campus dépasse l’école nantaise c’est par un écart bien moindre : si 268 admis à Audencia ont finalement opté pour Skema ils étaient également 190 à faire le choix contraire. Avec 7909 candidats qui l’ont choisie (soit 81% des candidats de la BCE) Skema est cette année encore la 1ère école préférée des étudiants de classes préparatoires par le nombre. L’école a aussi accueilli 12% de pluscandidats admissibles aux oraux 2021, soit le double par rapport à 2019 et ouvert 40 places supplémentaires au concours cette année.

Au total le classement Sigem 2021 se présente ainsi :

  1. HEC (qui n’a perdu que deux admis, l’un pour l’Ensae, l’autre pour l’Essec) ;
  2. Essec (seulement un élève de ravi à HEC)
  3. ESCP
  4. Edhec (enfin 4ème après 30 ans d’effort)
  5. emlyon (qui perd sa 4ème place « historique »)
  6. Skema (qui gagne deux places en deux ans et 7 placesen 8 ans).
  7. Audencia (qui perd sa 6ème place au Sigem après plus de vingt ans)
  8. Grenoble EM (qui perd du terrain sur Audencia et se fait doubler par Skema)
  9. Neoma BS (se maintient)
  10. Kedge BS (qui gagne une place)
  11. TBS (qui en perd une)
  12. Rennes SB
  13. Montpellier BS
  14. BSB (remonte d’une place ; depuis 2012,BSB a progressé de 6 places)
  15. ICN (trois places de mieux en deux ans !)
  16. IMT BS (deux places de perdues)
  17. EM Strasbourg
  18. Excelia BS
  19. EM Normandie
  20. Inseec Grande école
  21. ISC Paris
  22. ESC Clermont BS
  23. SCBS
  24. Brest BS

 

Ces onze écoles qui ne font pas le plein

Onze écoles n’affectent pas toutes leurs places cette année mais ce ne sont pas les mêmes que les années précédentes. Après son retour en 2019 et 2020 suite à son échec de 2018, la douche est particulièrement froide pour TBS à laquelle il manque 34 reçus pour compléter ses effectifs. Si l’Inseec (59 places vacantes) et l’ISC (80) font encore moins bien c’est la contre-performance de l’Institut Mines Télécom qui est la plus marquante. Comment expliquer que 59 places restent vacantes dans une école à la fois en pointe sur la transformation numérique et la moins chère du plateau, qui plus est adossée à un grand groupe ?

Autre constat d’échec du côté de l’Inseec Grande école : même en réduisant le nombre de places ouvertes (130 contre 140 en 2020 et même 270 en 2019) elle est loin de faire le plein alors qu’il ne lui manquait que neuf admis en 2020.

Dans une moindre mesure la déception est également de mise du côté de l’EM Strasbourg pour laquelle la première année au sein du concours Ecricome se solde par un résultat tout juste négatif : quatre places vacantes après avoir fait le plein en 2020 mais pas en 2019.

Les autres écoles déficitaires sont l’ISC (80 élèves manquants après 41 en 2020 et 50 en 2019), l’ESC Clermont BS (-28 pour -30 en 2020 et -34 en 2019), SCBS (-41 après -30 en 2020 et -41 en 2019), Excelia BS (-21 après -22 en 2020 et -26 en 2019) et l’EM Normandie (-22). Si elle ne fait pas le plein Brest BS (il s’en faut de 15 élèves) poursuit encore cette année sa belle remontada : elle est passée en deux ans de deux à 15 candidats reçus !

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend