ECOLES DE MANAGEMENT

Stratégie d’école : l’ESC Pau et le sport

  • Tout l’été nous vous proposons de retrouver des grands entretiens publiés sur ce blog en 2014-2015 et qui présentaient des stratégies d’établissements.

La tendance est plus que jamais à la différenciation dans les écoles de management : après l’Edhec et la finance, l’ESC Dijon et le vin, Grenoble EM et la géopolitique, l’ESC Pau entend devenir le leader en France et à l’international dans l’industrie du sport. Elle s’appuiera pour cela sur sa « pépite » qu’est le CNPC, l’école supérieure de commerce du sport (implantée à Pau, Grenoble et Paris) que Stephen Platt, directeur du groupe ESC Pau, supervise depuis un mois qu’il a également été nommé directeur de l’ensemble des formations de la chambre de commerce et d’industrie de la Chambre de commerce et d’industrie Pau-Béarn : « Le sport est aussi naturel pour la région que le vin en Bourgogne et nous allons nous positionner sur son industrie mais pas pour autant sur tout le sport, nous n’avons pas vocation à nous occuper d’événementiel par exemple ». Des mastères spécialisés, MSc et MBA seront également créés dans le domaine.

De plus en plus internationale

Pour rendre cette dimension « sport » internationale, l’ESC Pau va signer un partenariat avec le leader de l’enseignement du sport aux États-Unis : l’Ohio State University. Plus largement, l’ESC Pau entend faire progresser son pourcentage d’étudiants étrangers de 15 à 25% via le dispositif Pass-world (mis au point par le concours Passerelle dont elle est membre) comme par des accords internationaux, notamment avec l’Inde. Après un MBA franco-indien co-délivré avec l’Université de Bangalore et une spécialisation en finance internationale créée avec l’Université de New Delhi elle lance ainsi en septembre prochain un double-diplôme en Management international avec la Maharaja Agrasen University.

« Act business, think human »

« Notre base line définit parfaitement notre projet. Nous sommes des éducateurs militants et nos étudiants savent pourquoi ils nous rejoignent. Nous avons même un taux exceptionnel d’étudiants de prépas qui nous choisissent après les oraux », reprend Stephen Platt, fier de l’ouverture sociale d’une école qui reçoit 44% de boursiers et propose 300 places en apprentissage en master. Une volonté d’offrir d’autres parcours qui ne date pas d’hier puisque son centre de formation d’apprentis est le plus ancien des business schools françaises après celui de l’Essec et a déjà formé plus de 2000 apprentis. Aujourd’hui l’ESC Pau qui entend encore se rapprocher de ses alumni en affectant à leur association deux nouveaux postes cette année. « Il faut créer des liens pérennes et chaque étudiant en devient d’office membre à vie dès qu’il intègre l’école sans plus jamais avoir à cotiser. »

Olivier Rollot (@O_Rollot)

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend