Ecoles d’ingénieurs : priorité à l’international

« Les séjours d’études et stages à l’étranger sont devenus obligatoires dans la quasi-totalité des écoles d’ingénieur », se félicite Christian Lerminiaux, président de la Cdefi (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs) (1). Longtemps réticentes à laisser filer leurs étudiants hors de France, les écoles d’ingénieurs ont en effet pris du temps pour se convertir à la nécessité de former les cadres internationaux que leur demandaient les entreprises.

« Nous avons besoin d’ingénieurs culturellement ouverts sur le monde », explique ainsi Christian Desmoulins (1), PDG d’Actia Group, une entreprise toulousaine d’équipements électroniques pour les véhicules implantée notamment en Chine qui a constaté tout ce qu’être français apportait lorsqu’on voulait travailler à l’étranger : « Je le dis souvent à mes cadres expatriés : l’approche culturelle est très importante. Pour décrocher un contrat, il ne suffit pas d’aligner des chiffres, il faut aussi montrer son intérêt culturel pour le pays qui vous reçoit et, pour cela, quoi de mieux que d’avoir étudié à l’étranger ? … Lire la suite