ECOLES DE MANAGEMENT

3 jours de séminaires, trois mois de travail : les étudiants de ESCP au cœur des questions de durabilité

Aurélien Acquier présente aux nouveaux étudiants de ESCP l’ensemble des actions que mène son école en matière de durabilité avec de nombreux partenaires.

Depuis maintenant trois ans les nouveaux étudiants du programme Grande école de ESCP, tout juste sortis de leurs classes préparatoires, débutent leur année par un séminaire intitulé « Designing tomorrow Business & Sustainibility » qui sera suivi de trois mois de travail sur une controverse. « Nous avons commencé par créer un programme de spécialistes destiné aux spécialistes puis il nous est apparu que ces questions étaient trop importantes pour que tous nos étudiants, du bachelor à l’Executive MBA, n’y soient pas formés », définit Aurélien Acquier, le doyen associé à la transition durable et co-concepteur du séminaire. Après avoir suivi différentes conférences les étudiants rencontrent, par groupes de trente, des alumni de ESCP qui traitent de ces sujets. « C’est important pour eux de rencontrer des modèles positifs qui ont su faire évoluer leurs pratiques et donnent de l’espoir », souligne Anne-Charlotte Teglborg, professeur à ESCP et co-conceptrice du séminaire. C’estd ‘autant plus importante que la confrontation avec les enjeux climatiques les fait passer par des états émotionnels que l’ESCP débriefe tout au long du processus.

Suivent pour les étudiants trois mois de travail sur une controverse – cette fois ci par groupes de cinq -, qu’ils ont choisie. « Les obligations vertes : miracle ou mirage ? », « L’industrie aéronautique face à l’urgence climatique » ou encore « Le nucléaire dans la transition énergétique » leurs rapports leur permettent de rencontrer de nombreux responsables et d’établir des états des lieux passionnants. « Depuis leur classe de 3ème peu ont eu l’occasion de travailler en groupe et surtout d’établir des problématiques sur des sujets pour lesquels il n’existe pas de solution simple. C’est un exercice qui les rapproche et les fait entrer dans ce qu’est une école de management », reprend Anne-Charlotte Teglborg. D’autres programmes sont proposés aux étudiants de bachelor et un programme dédié a même été créé pour les étudiants de ESCP qui arrivent en deuxième année du cursus. Fin 2021 ce seront 100% des étudiants dd l’école qui auront été formés aux enjeux de la durabilité et des changements climatiques.

Alors que tous les personnels de ESCP ont déjà suivi une Fresque du Climat, ce programme conduit également à des évolutions en interne. « Ces actions permettent de créer des collaborations entre tous les départements de l’école. Marketing, finance, RH, droit, tous sont mobilisés pour construire un collectif autour de ces thématiques », se félicite Aurélien Acquier, qui insiste sur « le rôle positif que les entreprises ont à jouer » alors qu’il faut maintenant « revisiter ce qu’est le PIB comme toute la chaine de création de valeurs » à l’aune des transformations environnementales.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend