ECOLES DE MANAGEMENT

La rentrée en mode RSE d’Audencia

C’est une rentrée presque comme toutes les autres que vivent cette année les étudiants du PGE d’Audencia. Bien sûr ils sont masqués mais ils sont tous là dans le grand amphithéâtre du Palais des congrès de Nantes pour rencontrer des spécialistes de la RSE et du développement durable. « Vous nous avez manqué, nous sommes contents de vous retrouver aujourd’hui. » Directeur général d’Audencia, Christophe Germain recevait ce 6 septembre l’ensemble de ses nouveaux étudiants. L’occasion de présenter sa stratégie, son école de la transition environnementale et sociale Gaia, son futur nouveau campus parisien, son campus de Sao Paulo ou encore sa future nouvelle implantation à Shanghai. Face à lui 525 étudiants. Tous sortis de classes préparatoires.

La stratégie de Audencia passe aujourd’hui largement par le développement de son école de son école de la transition environnementale et sociale, Gaia. Sur la scène du Palais des Congrès de Nantes les intervenants sont justement venus expliquer aux étudiants comment répondre aux défis environnementaux. Comme Frédéric Mugnier, qui a créé son entreprise de vêtements, Faguo, il y a douze ans et a été le premier à calculer son bilan carbone : « Dans les écoles on devrait apprendre à calculer son bilan carbone. Comme nous qui espérions produire des paires de chaussure sans aucun rejet de carbone. Nous n’y sommes pas parvenus mais nous avons réduit notre empreinte de moitié en douze ans ». 2 millions de produits vendus plus tard – et autant d’arbres plantés – il espère bien faire évoluer toute la filière vers l’utilisation de cotons recyclés et d’autres produits moins impactants.

Même ambition du côté d’Anne Laurence, directrice de Comité 21, une association nantaise qui conseille les entreprises dans leur transition environnementale, qui remarque qu’il y a « un vrai enjeu d’inclusion dans ces questions qui, pour l’instant, intéressent surtout des femmes et des jeunes diplômés ». Des publics qui attendent de leur entreprise qu’elles leur apportent aussi du « bien-être ». Sur la plateforme Jobsmakesense Nicolas Vergné propose justement des « emplois à impact ». Lui-même diplômé de Audencia en 2017, il vient également de créer une association d’alumni d’Audencia concernés par ces questions : « Il faut prendre conscience dès l’école qu’il existe tout un environnement associatif passionnant. Il ne faut pas seulement réfléchir en termes de retour sur investissement alors qu’on peut très bien gagner sa vie en ayant un impact positif ».

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend