ECOLES DE MANAGEMENT, UNIVERSITES

3 questions au nouveau président du jury de l’agrégation en sciences de gestion, Frank Bournois

Directeur général de ESCP Europe, professeur à Paris 2 Panthéon-Assas, Frank Bournois a été nommé le 29 novembre président du jury du concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur pour le recrutement de professeurs des universités en sciences de gestion.

C’est la première fois qu’un directeur d’école de management prend la tête d’un jury d’agrégation de gestion. Comment l’interprétez-vous ?

D’abord je suis très honoré par cette nomination car elle est porteuse d’une lourde responsabilité : le recrutement des talents de l’enseignement supérieur de demain.

En tant que professeur des universités à Paris 2, je suis actuellement en détachement à la direction générale de ESCP Europe. Je crois profondément au rayonnement nécessaire d’un enseignement supérieur européen. Tout comme l’enseignement supérieur européen doit dépasser les considérations nationales, l’enseignement supérieur français de qualité doit dépasser les clivages Universités / Ecoles.

Mon identité et mon parcours d’étudiant et de chercheur ont été mixtes. Mon parcours professionnel l’est aussi. Une des finalités des professeurs de gestion est de répondre aux attentes des entreprises tant du point de vue de la formation de leur futurs managers que de la production de recherche dont leurs dirigeants ont besoin.

Qu’est-ce-que signifie aujourd’hui l’agrégation de gestion ?

Le concours d’agrégation des Facultés pour le recrutement des professeurs des universités est un concours très exigeant. Les candidats doivent mobiliser beaucoup de compétences et de savoir-faire en situation. A l’instar de ce qui se fait en entreprises pour les postes de dirigeants, c’est en fait un véritable assessment center avec trois épreuves distinctes appelées leçons : la première porte sur les travaux scientifiques, la deuxième est une grande leçon générale de gestion sur un thème tiré au sort et la troisième leçon est un dossier traité dans le cadre d’une spécialité.

Comment allez-vous composer votre jury ?

A parité. C’est-à-dire que je voudrais qu’il y ait quatre femmes et deux hommes à mes côtés et qu’ils représentent les grandes disciplines de la gestion et des facettes du métier de dirigeant.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend