ORIENTATION / CONCOURS

APB : tout ce qui change

Quand quatre filières (droit, Paces, psychologie et Staps) représentent près de 50 % des vœux 1 en licence, quand le nombre de demandes est parfois 10 fois supérieur au flux qu’il est possible d’accueillir, certaines universités n’ont guère d’autre recours que de définir ce qu’on appelle des « capacités d’accueil limitées » (CAL) dans lesquelles les bacheliers sont affectés par tirage au sort. Guère satisfaisant pour les ministre et secrétaire d’Etat de l’Education et de l’Enseignement supérieur qui ont décidé d’expérimenter un dispositif de « candidatures groupées » va en 2016 sur ces filières en tension. Dans le détail, le candidat choisira en priorité une filière et le système APB lui proposera alors de classer l’ensemble des mentions de licence associées à cette filière sur un périmètre qui sera prioritairement l’académie (l’Île-de-France sera considérée comme une académie). L’ensemble de ces licences sera alors considéré comme un vœu unique. Exemple : le choix « Licence droit académie Lyon » en vœu 1 permettra de classer ensuite les quatre L1 de droit proposées sur cette académie.

Par ailleurs, afin de ne pas subir une affectation tardive en raison de choix uniquement sur des filières sélectives ou capacités limitées, chaque bachelier général devra choisir au moins une filière dite « libre » (donc non sélective et sans capacité d’accueil). Exemple : Jusqu’à présent, un élève qui n’avait choisi dans ses vœux que des classes préparatoires et qui, au terme de la procédure, n’était retenu dans aucune de ces filières, se voyait imposer son orientation. Désormais, il pourra bénéficier du choix supplémentaire, par exemple en licence d’histoire, qu’il a effectué dès la formulation de ses vœux.

De même, APB va donner plus facilement accès aux élèves à des données illustrant les taux de réussite selon les profils d’entrée (type de bac…), les poursuites d’études, les insertions et les salaires.

  • 788 000 candidats ont formulé au moins un voeu sur APB entre le 20 janvier et le 20 mars 2015, dont 598 000 élèves de terminale. Les candidats ont fait en moyenne 6,6 vœux. Les vœux n° 1 privilégient les L1 (269 825 dont 17,3% la seule Paces), les STS (267 681), les IUT (112 490) et les CPGE (62 146).
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend