ECOLE D’INGÉNIEURS

Bizutage aux Arts et Métiers : le MENESR en a assez !

Pour le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche le récent rapport de l’IGAENR sur la persistance de « l’usinage » – le bizutage traditionnel des Gadzarts – au sein des Arts et Métiers ParisTech a été la goutte d’eau de trop. Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon constatent en effet que « si ce nouveau rapport fait le constat que la direction générale de l’école s’est fortement mobilisée, non sans tensions avec l’association des anciens élèves, pour aboutir à la signature d’une charte et à la rédaction d’un nouveau règlement intérieur, il alerte surtout sur la persistance de dérives graves ». Les deux ministres se disent donc décidés à « faire cesser ces pratiques » car « aucune tradition, aucun esprit de corps, ne sauraient justifier que des actes dégradants et humiliants soient infligés aux nouveaux étudiants sous la pression du groupe ». Et d’asséner : « Le bizutage est un délit, qui doit être strictement proscrit dans tous les établissements d’enseignement supérieur ».

Conformément aux recommandations de l’IGAENR, les ministres vont donc engager une réforme de la gouvernance de l’école, au sein de laquelle l’association des ingénieurs Arts et métiers occupe une position « atypique et jouit d’une influence excessive qui empêche la direction générale de s’engager dans une politique volontariste pour lutter contre ces dérives et pour moderniser l’établissement ». Sur EducPros le directeur des Arts et Métiers, Laurent Carraro, se dit « déterminé à aller de l’avant, pour répondre aux recommandations de l’IGAENR » tout en rappelant que « nos diplômés sont essentiels au développement de notre établissement ».

  • Lire l’article de Libération qui décrit plus en détails ce qu’est « l’usinage » et l’entretien avec Najat Vallaud-Belkacem sur le sujet.
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend