CLASSEMENTS / PALMARES, ECOLES DE MANAGEMENT

Classement des masters en management du FT : les business schools françaises toujours au top

Chaque année lorsque sort le classement des meilleurs masters en management du Financial Times, les business schools françaises ne peuvent que se féliciter de leurs rangs. L’édition 2012 ne faillit pas à la règle. Oh bien sûr, la Suisse Saint-Gallen l’emporte toujours comme l’année dernière où elle a détrôné l’ESCP Europe, mais comment ne pas se réjouir de voir que cette dernière conserva la deuxième place devant le Cems (dont fait partie HEC), cette même HEC, l’Essec (qui gagne deux places par rapport à son rang moyen des trois dernières années). Cinq autres business schools françaises font encore partie du top 20 : l’EM Lyon (en baisse de trois places, toujours sur le rang moyen des trois dernières années), l’Edhec (en hausse de deux), Grenoble Graduate School of Business (en baisse de quatre), Rouen Business School (en hausse de deux) et l’ESC Toulouse (qui perd une place).

Une concurrence plus seulement britannique

Au total, beaucoup d’écoles perdent en fait des places et la France renforce finalement ses positions grâce à l’entrée de Rouen dans le top 20 qui vient remplacer une Audencia qui est passée de la 18ème place, en 2008, à la 23ème place cette année. Dans un environnement où le premier master britannique hors Cems (l’Imperial College) n’est que 14ème (mais gagne 4 places), la concurrence vient d’abord de Suisse (Saint-Gallen première et HEC Lausanne 20ème) et d’Espagne (IE et Esade sont 6ème et 7ème) mais aussi d’Inde (Ahmedabad est 10ème) et d’Allemagne avec la spectaculaire progression de la HHL Leipzig Graduate School of Management : 38ème en 2010, 19ème en 2011 la voici 11ème cette année. Au total la France se classe également première des business schools classées avec 19 dans les 70 premières. Loin devant la Grande-Bretagne (14).

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend