ORIENTATION / CONCOURS

Concours 2020 : les consignes à respecter

Un candidat « présentant une toux pendant l’épreuve devra immédiatement être isolé pour terminer l’épreuve s’il est en état de le faire ou sera exclu ». Les candidats devront « porter un masque personnel grand public dès la file d’attente ». Celui-ci pourra être retiré pendant l’épreuve « sous réserve d’application stricte des consignes de distanciation, en particulier pour les épreuves longues et de l’aération des locaux ». Il est également préconisé de « prévoir d’échelonner les horaires de convocations avant le début de l’épreuve pour éviter les regroupements et les attentes trop longues ». Le 18 mai le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a publié ses recommandations sanitaires liées au Covid-19 pour l’organisation d’épreuves de concours. Voici un résumé des autres consignes.

Les centres d’examen doivent répondre aux contraintes suivantes :

  • dispositif d’accueil garantissant un espace d’un mètre entre chaque candidat dans son parcours d’accès à la salle dans laquelle il compose ;
  • capacité de salles permettant d’établir une distance d’un mètre entre chaque table à droite, à gauche, devant et derrière (et équivalent en amphi) ;
  • circulations permettant d’éviter le croisement et l’attroupement des candidats (possibilité d’établir un sens de circulation avec une distance physique d’1m minimum à tout endroit des locaux) ;
  • locaux permettant une aération régulière de 15 minutes par ouverture en grand de toutes les fenêtres (pour les locaux ventilés mécaniquement, le bon fonctionnement de la ventilation et la conformité des débits devront être contrôlés au préalable).

Avant le début des épreuves, les centres d’examen doivent :

  • Installer une signalétique des entrées visible de loin, des marquages au sol, rubalises, bornes (…) pour objectiver la distance physique d’un mètre ;
  • s’assurer d’une provision de masques auprès de l’instance organisatrice (ministères ou grandes écoles), fournis aux personnels de surveillance et d’accueil, proposés aux candidats qui n’en ont pas;
  • mettre à disposition du gel SHA en quantité suffisante dès la file d’attente, dans les salles (au bout de chaque rangée ) et dans les sanitaires, et imposer un nettoyage des mains au SHA à chaque entrée et sortie dans la salle ;
  • prévoir la régulation du nombre de personne dans les toilettes (distanciation physique, mesures barrières) ;
  • afficher les consignes sanitaires dans la file d’attente, dans les salles d’examen, dans les sanitaires et dans les lieux de circulation;

Il faut également prévoir une salle distincte pour les candidats se déclarant comme ayant des symptômes de la maladie (toux, fièvre etc.) à leur arrivée ou la veille. Sans oublier de prévoir un stock de stylos pour l’émargement en cas d’oubli des candidats.

Pendant et après l’épreuve :

  • les documents/outils nécessaires à certaines épreuves seront apportés par les candidats; ils ne peuvent être partagés, ils doivent faire l’objet d’une vérification par le personnel de surveillance;
  • tout candidat désirant aller aux toilettes doit être accompagné, porter son masque et se laver les mains à l’eau et au savon ou utiliser le SHA avant de continuer sa composition;
  • un candidat ne respectant pas les consignes sanitaires pourra être immédiatement exclu par le responsable du centre d’examen, sans faire l’objet d’un rappel à l’ordre dès lors que ces consignes auront fait l’objet d’un rappel explicite;

A la fin des épreuves les candidats restent à leur place et les copies sont déposées directement dans une bannette que le personnel de surveillance présente aux candidats. La sortie est échelonnée comme l’entrée sans croisement entre les candidats, rangée par rangée. Cela ne va pas être simple : les candidats sont invités à « quitter les lieux immédiatement, à ne pas stationner à l’extérieur des salles d’examen ou des bâtiments pour ne pas créer d’attroupements ».

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend