ECOLE D’INGÉNIEURS, ORIENTATION / CONCOURS

Ecoles d’ingénieurs : le Concours Avenir présente son bilan 2022 et les nouveautés 2023

Les sept écoles d’ingénieurs du Concours Avenir ont reçu en tout près de 19 000 candidatures en 2022 soit une augmentation moyenne du nombre de candidats de 7,5%, notamment liée à une augmentation significative des candidats au en bachelors. Les dix écoles les plus demandées sur Parcoursup en 2022 sont toutes des écoles du concours Avenir qui évolue en 2023 pour s’ouvrir à de nouveaux profils.

Le bilan 2022. 8 223 candidats issus de terminales générales et 480 de STI2D ont postule les programmes ingénieurs du Concours Avenir. La moyenne au bac des candidats aux cursus ingénieurs a été de 14,71/20 en 2022. Elle monte à 15,2/20 pour les intégrés, soit in fine 72% de mentions bien et très bien. Très logiquement 96,5% avaient suivi une doublette Mathématiques + spécialité scientifique (98% en 2021) dont 84,6% la spécialité Physique (90% en 2021) qui baisse au profit de la spécialité Numérique et sciences informatiques (NSI) qui dépasse les 6,8% et fait plus que doubler ainsi sa part qui était de 2,9%. Enfin 68,3% avaient également opté pour l’option mathématiques expertes.

Les « grands classés », exemptés d’épreuves écrites, ont quant à eux quasiment tous obtenu finalement une mention bien ou très bien (84,2%) au bac. 89% avaient suivi l’option mathématiques expertes.

Les candidats en bachelor ne sont quant à eux qu’un peu moins de 30% à avoir obtenu une mention bien ou très bien pour un peu plus de 20% des intégrés. Un candidat sur deux est également candidat au concours ingénieur les meilleurs allant vers le programme ingénieurs. « Il ne faut surtout pas que nos bachelors deviennent des diplômes low cost alors que ce sont des diplômes professionnalisants très différents », souligne Alexandre Recchia, le directeur du programme.

Les nouveautés 2023. Cette année le dossier ne comptera que pour 40% de la note finale dans le recrutement des 2400 places ouvertes en cursus ingénieur. Alors que le nombre d’élèves suivant un enseignement scientifique a baissé depuis 2019 de 20% pour les garçons et 28% pour les filles au lycée – et même de 37% pour les garçons et 61% pour les filles ayant suivi 6 h un enseignement de mathématiques en terminale – le concours Avenir ouvre en 2023 deux nouveaux processus de sélection pour accueillir de nouveaux profils :

  • un processus pour un élève ayant suivi deux spécialités scientifiques en terminale mais pas les mathématiques tout en ayant suivi la spécialité mathématiques en première, l’option mathématiques complémentaire étant évaluée à l’écrit même s’il n’est pas obligatoire de la suivre (80 places) ;
  • un processus pour un élève ayant suivi une spécialité mathématiques plus une spécialité non scientifique tout en ayant suivi la spécialité physique en première(70 places).

La sélection se fait dans un premier temps sur dossier et, cette année, les écoles pourront pour la première fois consulter les notes finales de spécialités en plus des notes de première et terminale.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend