CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

EM Strasbourg présente son plan stratégique 2022-27 

Cap sur l’Europe, des parcours plus individualisés pour ses étudiants, de nouveaux axes de recherche, le directeur général de l’EM Strasbourg, Herbert Castéran, vient de présenter son plan stratégique 2022-27.

Toujours plus européenne. C’est au cœur de son plan stratégique 2022-27 : l’EM Strasbourg souhaite consolider son statut d’école de management référente en Europe. À la rentrée 2022, elle ouvrira ainsi son premier campus européen à Kehl (Allemagne), ville limitrophe de Strasbourg. Une extension qui s’inscrit dans le projet de création du Cross- Border Management Institute (COMMIT) abritant l’offre de formations à caractère transfrontalier de l’école. La mise en place de nouvelles formations européennes constitue l’un des axes stratégiques. En 2021, un triple diplôme bachelor européen a ainsi été créé. Ce parcours permet à des étudiants bachelor de bénéficier d’un cursus de trois ans dans trois établissements européens de renom : l’EM Strasbourg, HEC Liège et l’Université de Hohenheim.

Synergies avec l’université. Pour « affirmer sa singularité », l’EM Strasbourg entend d’abord d’exploiter davantage les synergies avec l’Université en proposant des parcours de formation à la carte et des partenariats avec d’autres composantes pour accroitre l’offre de parcours double compétences. L’école entend également « mobiliser chaque acteur de l’EM Strasbourg pour devenir un établissement à impact social et environnemental positif ».

Individualiser les parcours. À travers des entretiens individuels, des jeux en équipe pour développer les soft skills, des conseils professionnels l’école va proposer un parcours sur-mesure aux élèves leur permettant de s’épanouir. Une politique de digitalisation sera également impulsée pour innover pédagogiquement et accroitre l’expérience des étudiants.

Réformer le PGE. En septembre 2022, la totalité des parcours mention «Management » seront ouverts en double-diplôme aux étudiants du PGE. Ainsi, le programme proposera 22 spécialisations en 3ème année, contre 17 aujourd’hui, et 12 double diplômes (7 aujourd’hui). Par ailleurs l’EM Strasbourg ouvre son PGE à l’apprentissage. A partir de la 2ème année 50 étudiants par promotion pourront bénéficier de ce parcours et ainsi faire leur PGE avec un contrat d’apprentissage de 2 ans. Les étudiants auront donc le choix entre deux parcours à la carte : soit avec une année obligatoire à l’étranger, soit un autre davantage centré sur l’apprentissage.

De nouveaux axes de recherche. Comment décrypter les processus de prise de décision dans un contexte d’incertitude ? Comment faire évoluer les organisations vers un management responsable et durable ? Comment assurer la réussite de la transformation digitale des organisations ? D’ici à 2027, l’EM Strasbourg souhaite encore renforcer son expertise distinctive dans le domaine de la prise de décision dans un environnement complexe, et développer de nouveaux projets de recherche transdisciplinaire.

Défendre les classes préparatoires. Alors que la fermeture de classes préparatoires économiques et commerciales générales (ECG) se précise, l’EM Strasbourg a décidé de prendre la parole pour défendre ce modèle. « La classe prépa est un lieu de formation de la personnalité, de compréhension du monde, des grands enjeux dont à besoin chaque manager. A ce titre les classes prépas sont un véritable vivier en termes de qualité… », estime le directeur général de l’école Herbert Castéran qui insiste également sur le fait que « la diversité et le maillage territorial des classes préparatoires sont des vecteurs déterminants pour le futur des écoles de commerce ».

Amender les classements. C’est un sujet récurrent de friction : l’école a entamé un dialogue avec les différents journalistes en charge des classements. En effet selon elle les critères de certains classements tendent à « favoriser les stratégies de massification des grandes écoles ». Au regard de son stratégie d’école à taille « raisonnée », l’EM Strasbourg prône donc la mise en place de critères impliquant davantage de ratios.

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend