ECOLE D’INGÉNIEURS

Le concours Puissance Alpha 2022 accueille deux nouvelle écoles et renoue avec les écrits

L’ESA, école d’ingénieur agronome d’Angers (photo) et l’Estia, école supérieure des technologies industrielles avancées de Bidart, rejoignent cette année le concours Puissance Alpha qui compte désormais 17 école d’ingénieurs.

En 2021 le nombre de candidats au concours Puissance Alpha a augmenté de 15% soit environ 14 000 vœux (69% en tout depuis la création du concours en 2018 avec un nombre d’écoles égal). En tout 3074 étudiants ont été intégrés cette année soit une hausse de 27% en quatre ans. Le tout alors que les épreuves écrites avaient dû être supprimées pour cause de Covid au profit d’une note sur dossier. Le prix de passage du concours a donc logiquement été baissé de 25% pour passer à 90€.

Pour la première année du nouveau bac, si 70% des candidat issus de terminales générales avaient choisi la doublette de spécialités mathématiques et physique-chimie, 30% avaient opté pour des spécialités plus variées (comprenant toujours les mathématiques) : 20% numérique et sciences informatiques (NSI), sciences de la vie et de la Terre (SVT) ou sciences de l’ingénieur (SI), 6% physique-chimie ou SVT. 4% enfin avaient opté pour deux spécialités scientifiques et les mathématiques complémentaires. 18% des candidats sont également issus de terminales technologiques.

 

Plébiscitées par 77% des candidats interrogés cette année, les épreuves écrites feront leur grand retour en 2022. Pour autant ces épreuves ne compteront que pour 40% du total contre 60% pour l’étude du dossier. Pour ne pas défavoriser les candidats n’ayant choisi que les mathématiques complémentaires quatre des huit épreuves de mathématiques seront à choisir parmi les programmes issus de la spécialité mathématiques comme des options mathématiques complémentaires et mathématiques expertes. Les élèves issus de bacs technologiques ne passeront pas ces écrits.

 

De plus une nouvelle filière d’entrée, « Puissance Alpa 1 science », va être ouverte à des étudiants ayant choisi la spécialité mathématiques en terminale mais accolée à une spécialité non scientifique. « Ce sont des profils qui auraient plutôt choisi une école de management ou une filière universitaire non scientifique sans cette possibilité », indique Astrid Woitellier, déléguée générale de Puissance Alpha. Ces candidats ne passeront pas des écrits mais un oral. En tout ce seront donc quatre voies d’entrée qui seront proposées sur Parcoursup.

Côté concours Puissance Alpha Bachelor ce sont 1100 élèves qui ont postulé cette année sur Parcoursup pour 170 élèves intégrés. Pas forcément avec le grade de licence. « Obtenir le grade de licence c’est donner un caractère très académique, fondé sur la recherche, à un bachelor et ce n’est pas forcément une bonne idée », constate la présidente du concours Alpha et directrice générale de l’EBI, Florence Dufour, qui remarque d’ailleurs que « certaines écoles ayant obtenu le grade de licence n’avaient pas prévu ce que ça allait impliquer pour elles ». L’obtention d’un grade de licence qui n’est pas obligatoire pour entrer sur Parcoursup pour des établissements sous statut d’établissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général (EESPIG) mais l’est pour les autres. Comme par exemple l’Estia qui est un EESC (établissement d’enseignement supérieur consulaire) et n’a donc pas pu présenter son bachelor sur Parcoursup, ni donc dans le concours Alpha, cette année.

  • Les écrits du concours postbac auront lieu le 23 avril 2022 dans plus de 40 centres d’examen en France.

 

Le choix des spécialités du bac général est crucial pour intégrer une filière. Le site Monbacetmoi a été créé pour répondre aux questions des lycéens sur leur orientation. Beaucoup de filières ont travaillé pour donner des indications sur les choix de spécialités les plus adaptés. Pour établir un algorithme, HEADway s’est notamment appuyé sur les conseils qu’elles donnent sur Parcoursup pour établir quel choix de « triplettes » de première et de « doublettes » de terminale, ainsi que d’options, était idéal ; très adapté ; possible ou encore peu adapté.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend