Non classé

Idex-Isite : les huit projets présélectionnés

Les 20 projets déposés en janvier dernier, 13 I-SITE et 7 IDEX, ont été évalués par le jury des Idex-Isite lors d’auditions des candidats qui ont eu lieu du 20 au 24 avril 2015. Ont été présélectionnés les projets : IDEX UDL de Lille Nord de France (présélectionné comme IDEX), l’UCA JEDI de l’Université Côte d’Azur (présélectionné comme IDEX), l’UGA IDEX de l’Université Grenoble Alpes (présélectionné comme IDEX), le LIVE + IDEX de l’université Montpellier Languedoc-Roussillon (présélectionné en tant qu’I-SITE), le LUE IDEX de l’Université de Lorraine (I-SITE), le CAP 2025 I-SITE de l’université Clermont Auvergne (I-SITE), le FUTURE I-SITE Université Paris Est (I-SITE) et l’ISITE-BFC I-SITE de l’Université de Bourgogne Franche Comté (I-SITE).

Le jury incite maintenant les porteurs de projet à travailler« le meilleur profilage de leur candidature en vue de la phase de sélection ». Les 12 candidats non présélectionnés ont la possibilité de concourir à la deuxième vague, qui sera lancée en 2016, en « tirant profit des recommandations qui leur auront été communiquées ».

Aux côtés de Jean-Marc Rapp (@Fats51), son président (professeur de droit à l’université de Lausanne, dont il a été le recteur de 1999 à 2006, président de la Conférence des Recteurs des Universités Suisses de 2002 à 2006, il a présidé l’Association européenne des universités de 2009 à 2011 avant de rejoindre le jury des Idex), le jury des Idex-Isite n’est plus le même que lors du premier tour. Une dizaine de membres sont partis dont les plus emblématiques sont Philippe Gillet, ancien directeur de cabinet de Valérie Pécresse et aujourd’hui vice-président de l’EPFL, et Philippe Aghion. Le jury actuel  est composé de deux vice-présidents (Martha Crawford, ancienne directrice de la recherche chez Air Liquide et Areva et Rolf Tarrach, président de l’Association des universités européennes). Ses autres membres sont : Yves Bamberger (ancien directeur scientifique d’EDF), Beatriz Barbuy (professeur à l’Université de São Paulo), Frédéric Farina (directeur innovation et partenariats avec les entreprises, California Institute of Technology), Suzanne Fortier (principale et vice-chancelière de l’Université McGill), Richard Frackowiak (neurologue, Centre hospitalier universitaire vaudois, Université de Lausanne), Maria-Theresa Lago (professeur honoraire, Université de Porto), Jean-Claude Latombe (professeur honoraire, Université de Stanford, président du jury Labex 2), Philippe Le Prestre (professeur, Université de Laval, président des jurys Equipex 1 et 2), Jean-Claude Lehmann (président honoraire de l’Académie des technologies), Antonio Loprieno (recteur de l’Université de Bâle), John Ludden (directeur exécutif de la British Geological Survey), Frieder Meyer-Krahmer (ancien secrétaire d’État d’Allemagne à la Recherche et à l’Education), Grace Neville (vice-présidente honoraire de l’University College of Cork, présidente, du jury Idefi), Kerstin Niblaeus (présidente de l’Académie Royale de Suède d’agriculture et de sylviculture, ancienne secrétaire d’État de Suède à la Recherche) et Gérard Roucairol (président honoraire de l’Académie des Technologies).

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend