POLITIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

La forte progression des effectifs dans l’enseignement supérieur ne se dément pas

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation vient de livrer sa note de rentrée sur Les effectifs dans l’enseignement supérieur en 2016-2017. 2 609 700 étaient inscrits soit une hausse de 2,3 % par rapport à 2015-2016 (1,8% hors double inscription des étudiants en CPGE) soit 44 800 étudiants supplémentaires.

Filière par filière

La part de l’université atteint 62,2 % soit une progression de 1,9 % par rapport à 2015-2016 et de 1,1 % (+16 600 étudiants) hors CPGE. Le nombre d’étudiants préparant un DUT, un BTS et en prépa reste quant à lui quasi inchangé. Les filières qui portent la progression des effectifs sont avant tout les écoles et d’abord celles de de commerce, gestion et comptabilité qui ont connu une hausse de +11,8 % qui prolonge une tendance de fond (+ 7,1 % en moyenne annuelle entre 2000 et 2016). Les formations d’ingénieurs restent également très dynamiques avec une hausse 7,1 % à l’université et de 4,2 % en dehors (+ 3,3 % par an en moyenne annuelle entre 2000 et 2016 hors universités).

Un contexte dans lequel l’enseignement privé progresse de 5,3% pour rassembler 475 000 étudiants en 2016-2017 (soit 18,2 % des effectifs de l’enseignement supérieur). La croissance dans l’enseignement public est plus modérée : + 1,7 % (1,0 % hors doubles inscriptions).

 Académie par académie

Hors doubles inscriptions en CPGE, les effectifs augmentent par rapport à 2015-2016 dans toutes les académies sauf à Aix-Marseille, en Martinique et Guadeloupe. Ils croissent de façon importante dans les académies de Guyane (+ 11,3 %), La Réunion (+ 3,5 %), Lyon (+3,1 %) et Strasbourg (+ 3,1 %).

Présence importante des grandes écoles oblige seuls 51 % des étudiants parisiens sont inscrits à l’université, contre 62 % pour la moyenne métropolitaine.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot

Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives.
Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l’un des experts français de la Génération Y.
Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de « l’Essentiel du Sup » (newsletter hebdomadaire) et de « l’Essentiel Prépas » (webzine mensuel).
Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend