ECOLE D’INGÉNIEURS, PROGRAMMES

La médecine + une école d’ingénieurs : la bonne idée de l’Esiee

Jusqu’à aujourd’hui ce sont des étudiants en échec en médecine qui rejoignaient une école d’ingénieurs en cours de cursus. Changement de paradigme pour l’Esiee Paris qui ouvre avec l’Upec un premier cycle ingénieur « option santé ». Dans la logique des nouvelles licences accès santé (LAS) ses étudiants – 40 places sont proposées sur Parcoursup cette année – suivent quatre jours d’enseignement au sein de l’Esiee par semaine avec tous les autres étudiants de l’Esiee accompagnés d’un jour d’enseignement en distanciel assuré par l’Upec. « Ceux qui réussissent les examens en médecine pourront y poursuivre leur cursus. Les autres continuer dans l’école s’ils ont le niveau. Ainsi nous recevrons des étudiants de profils différents qui n’auront pas à subir le couperet de l’entrée en médecine à la fin de leur première année », explique le directeur de l’Esiee, Jean Mairesse. Si des étudiants valident leur première année à l’Esiee et y poursuivent leur cursus mais souhaitent toujours accéder à la médecine ils auront toujours du temps libéré pour s’y préparer – de l’ordre d’une demi-journée – pour faire valoir leur deuxième chance. « Nous espérons que huit à dix de nos étudiants trouveront une place en médecine. Tous les étudiants en LAS de l’Upec ont des chances égales », précise Jean Mairesse.

  • L’Esiee lance également un bachelor pluridisciplinaire en trois ans en Economie, Sciences et technologies multimédia dans le cadre de l’université Gustave-Eiffel dont elle est membre tout en étant sous tutelle de la CCI Paris-Ile de France. Les titulaires de ce nouveau bachelor pourront intégrer le cycle ingénieur en deuxième année dans un format 3+2.
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend