ECOLES DE MANAGEMENT

Le concours Passerelle présente son édition 2022

Le concours Passerelle a perdu trois écoles en 2021 mais pas le moral. Après le départ de Grenoble EM, Montpellier BS et ICN, Passerelle entend bien se réinventer à six en 2022. « Maintenant toutes les décisions sont prises de manière collégiale. Il n’y a plus d’écoles fondatrices et d’écoles associées », insiste le président du concours et directeur général de l’EM Normandie, Elian Pilvin.

1 605 places. Alors que 2 615 places étaient proposées par neuf écoles en 2021 ce sont 1605 places qui seront proposées en 2022 (690 en P1 – après un bac+2 – et 915 en P2 après un bac+3). Le concours Passerelle Bachelor n’aura en revanche que peu vécu. Né en 2019 il fait ses adieux cette année. « Le recrutement en bachelor est essentiellement local. Il n’y avait pas vraiment de raison de conserver un concours national », établit Elian Pilvin.

Les modalités. Le recrutement du nouveau concours Passerelle se fera après examen des bulletins de notes (la dernière année de formation entièrement validée), présentation ou passage d’un test de langue (Easyspeaking) et entretien dans chaque école sélectionnée. Les frais de dossier sont très modestes : 50€ et gratuit pour les boursiers. Deux sessions auront lieu : le 29 janvier et le 16 mai. « Cette première session permet notamment à des étudiants qui veulent suivre leur formation en alternance de trouver une entreprise », reprend le président.

Les objectifs. Pour 2022 et les années à venir, Elian Pilvin entend accroitre la diversité tant sociale (passer de 25% aujourd’hui à 35% de boursiers en 2024) que géographique et disciplinaire : « Tous les étudiants doivent sentir qu’ils ont leur chance. Pas seulement les plus de 75% qui sont titulaires de diplômes en commerce, comptabilité, gestion. Nous voulons lutter contre toute forme d’exclusion ».

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend