ECOLES DE MANAGEMENT

L’essentiel de 2022 : les pédagogies des écoles de management évoluent

Bien sûr la pandémie aura eu des effets délétères sur le moral des étudiants. Mais elle aura aussi permis de faire émerger de nouvelles pratiques qui s’imposent toujours…

Neoma fait évoluer sa pédagogie

« Pendant deux ans avec la pandémie nous avons expérimenté énormément d’approches pédagogiques. Nous faisons maintenant le point sur ce qu’il faut conserver », explique Delphine Manceau, la directrice générale de Neoma, qui constate que l’école se trouve face à une « génération qui a toujours vécu avec le digital et a plus le réflexe de regarder une vidéo que d’ouvrir un livre ». Il faut donc selon elle « s’adapter aux approches de ces nouvelles générations » alors que les « manières mêmes de travailler ont évolué avec de plus en plus de travail on line ».

Avec Zoom ou Teams ont émergé le distanciel synchrone qui est venu s’ajouter à l’asynchrone déjà largement utilisé par les écoles. La question est maintenant de savoir quelle est la meilleure méthode pour chaque cours ? « Tous les cours seront demain combinés pour donner le meilleur de chaque format pour maximiser l’apprentissage », définit la directrice. En revanche le modèle hybride – étudiants en présentiel et en distanciel à la fois – n’a pas convaincu Neoma : « Le professeur s’adresse soit aux étudiants présents, soit aux étudiants à distance et perd une partie de son public ». Quant au présentiel il reste « inégalable » car il permet de « mobiliser des émotions de manière beaucoup plus forte qui font partie de l’apprentissage » sans oublier qu’en présentiel les « débats sont beaucoup plus sereins ». Au moins 60% des cours seront donc toujours délivrés en présentiel. Et d’autant plus que les étudiants sont jeunes.

Placées au cœur une organisation « ambidextre » propre aux processus d’innovation – la transformation pédagogique d’un côté, son application de l’autre – une vingtaine de personnes, essentiellement des ingénieurs pédagogiques, accompagnent les professeurs pour les accompagner dans la redéfinition de leurs cours. Par exemple le rythme des cours est adapté – on parle d’« adaptative learning » – aux capacités d’apprentissage des étudiants.

Excelia lance sa transformation digitale

En novembre 2021 Anthony Hié et Laura Zdroui rejoignaient Excelia pour en diriger l’un sa transformation digitale, l’autre ses ressources humaines mais aussi sa transformation. Six mois après le directeur général du groupe Excelia, Bruno Neil, était à leurs côtés pour présenter le plan de transformation digitale de son groupe : « Baptisé XL Vision, ce plan s’est fixé pour mission de réinventer notre système d’enseignement grâce aux pédagogies innovantes et immersives et d’améliorer l’expérience de chacune des parties prenantes de notre groupe ». Déployé sur 5 ans, il s’appuie sur un programme d’innovations pédagogiques et organisationnelles qui va impliquer 40 recrutements pour un budget total de 5,6 M€.

« Créer nos propres Metaverses est une priorité car cela nous permet d’augmenter l’expérience d’apprentissage de nos étudiants de manière complémentaire à nos campus », explique Anthony Hié. Excelia va donc se doter de ses propres Metaverses, synchrones et asynchrones. « Nous créons une expérience d’apprentissage immersive pas un campus virtuel », insiste le directeur de la transformation digitale qui va créer ses propres contenus mais aussi en acheter sur catalogue : « Aujourd’hui on trouve par exemple un cas d’embouteillage sur une ligne de production de Coca Cola qui permet de se mettre en situation virtuelle ».

L’ICN voit le monde en LEGO

Comment aborder des problématiques sérieuses et complexes de façon ludique ? ICN Business School utilise dans sa pédagogie depuis plusieurs années la méthode internationalement reconnue LEGO® Serious Play®. Les étudiants jouent dans un intérêt commun et construisent ensemble plusieurs solutions à des problèmes posés. Une approche qui permet aux participants de développer leur capacité d’analyse, leur imagination et aussi leur créativité. « Grâce à ces ateliers LEGO®, les étudiants font face à une autre méthode d’apprentissage qui permet de se détacher complétement du schéma classique. Avec ce dispositif, nous permettons aux étudiants de développer leurs compétences en matière de résolution de problèmes », explique l’un des facilitateurs LEGO® Serious Play® à ICN, Kamel Mnisri, enseignant-chercheur au sein du département ressources humaines et comportement organisationnel:

La première étape consiste à représenter leur compréhension de ce dernier en construisant un modèle. Ils partagent ensuite leur construction avec les autres participants afin d’ouvrir le débat. Ce processus nourrit l’idéation : passer de la 2D à la 3D facilite en effet la réflexion explique Kamel Mnisri : « En travaillant avec des individus qui ne partagent pas forcément la même façon de concevoir les choses, les étudiants font face à la différence et s’ouvrent à l’autre. Je dis souvent que cette méthode permet à l’apprenant d’apprendre à avoir tort ! ».

« Innovation Game » à l’Institut Mines Télécom BS

Au travers de l’Innovation Game, un challenge de trois jours pour les étudiants de 1e année du Programme Grande Ecole et du Bachelor Management et Nouvelles Technologies, l’Institut Mines Télécom (IMT) BS entend « former ses étudiants à adopter une posture responsable en tant que futurs managers et entrepreneurs ». Par équipes mixte, ils travaillent à la résolution de défis en lien avec les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies, proposés par des acteurs institutionnels, associatifs, des startups ou encore des entreprises privées. Pour cette 6e édition, les 264 étudiants ont répondu à l’une des 6 problématiques proposées par les partenaires de l’édition 2022.

Le « métavers » avant le Métavers de Neoma

Bien avant qu’on parle de Métaverse Neoma avait créé son espace de travail en ligne. Un vrai quatrième campus développé depuis maintenant dix-huit mois auquel tous les étudiants ont accès. « Cela génère beaucoup plus d’interactions et de personnalisations mais aussi de fluidité et de spontanéité dans les échanges. Beaucoup d’entreprises s’interrogent sur notre expérience », commente Alain Goudey, le directeur de la transformation gigitale et professeur de marketing à Neoma, qui veut maintenant développer le « iLearning », une dimension nouvelle du e-learning qui donne par exemple la parole à des experts,  à des contenus interactifs et à des web séries immersives pour « plonger l’étudiant dans le contexte qu’on souhaite le voir observer en passant du « serious game » au « fun course » ».

Excelia BS invente le « rando-électif »

« Faites un pas de côté dans votre quotidien… et participez à une expérience apprenante -déconnectée du numérique et connectée au vivant, en pleine nature – en partant marcher à la découverte des émotions et de l’intelligence émotionelle ». 8 étudiants de 2ème année du Master Grande École d’Excelia Business School ont participé cette année à un « rando-électif » conçu pour « expérimenter et apprendre dans l’action ».

Previous ArticleNext Article
Avatar photo
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend