ECOLES DE MANAGEMENT

L’ICN s’implante à Paris et redéfinit son offre à l’international

Début avril l’ICN a ouvert les portes de son nouveau campus parisien au cœur de La Défense quelques étages au-dessus de l’Essec, installée également depuis quelques années au sein du Cnit. « Nous voulons uniquement y recevoir des étudiants en executive education et dans notre PhD. Pas en bachelor où le marché est déjà très occupé à Paris », détaille le responsable du développement du campus, Philippe Brugeilles. 10 étudiants en PhD, tous étrangers, sont déjà sur place et seront rejoints en octobre prochain par ceux du MSc Management numérique puis, en avril 2019, par ceux d’une session « coach professionnel ». « Nous recevons également les alumni de l’école en poste à La Défense pour des rencontres informelles », détaille la directrice de l’ICN, Florence Legros.

A ce chantier parisien s’en ajoutent plusieurs à l’international. L’ICN a ainsi commencé par réduire le nombre de ses accords internationaux – au nombre de 130 contre 150 il y a un an – pour se recentrer sur des établissements accrédités. En Afrique elle a décidé de stopper ses accords à Dakar et Alger – pas « satisfaisants pour la qualité de l’enseignement » – pour en conclure un nouveau avec l’Université des Lagunes d’Abidjan. En Europe c’est finalement en 2019 que l’ICN s’implantera à Berlin. Sans doute pour y délivrer un master, son campus de Nuremberg devant se concentrer sur les bachelors. Enfin l’ICN est présente en Chine à Chengdu et maintenant Shanghai.

Sur le front des concours Florence Legros ne « s’explique pas » la baisse de 390 du nombre des candidats à l’entrée à l’ICN mais se montre « optimiste la baisse du nombre de candidats aux oraux étant beaucoup moins prononcée ». Pour autant l’école ne « réfléchit pas à adhérer à une grappe d’écoles ».

  • Notamment pour attirer des financements d’entreprise l’association Artem devient un GIP (groupement d’intérêt public). L’ICN devrait de son côté présenter bientôt ses résultats (23 M€ de budget cette année) en année civile.
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend