ECOLE D’INGÉNIEURS, NOUVELLES TECHNOLOGIES

L’innovation au cœur du Pôle Léonard de Vinci

Une plante qui peut se plaindre d’avoir soif, un robot qui se balade dans les couloirs, un écran pour scanner vos réactions, des vers à soie, bienvenue au De Vinci Innovation Center (DVIC) du Pôle Léonard de Vinci. « Le DVIC est un lieu d’hybridation, de création, d’expérimentation pour développer des projets qui vont impacter notre quotidien », définit le président du Pôle Léonard de Vinci, Pascal Brouaye. Inspiré du Media Lab du MIT (Massachusetts Institute of Technology), le DVIC est dirigé par un ancien chercheur de ce même Media Lab, Clément Duhart, qui l’a lancé en 2018 : « Nous nous fondons d’abord sur la transdisciplinarité en réunissant le design, le management et les technologies dans un même lieu ».

Il faut expérimenter ! Sur 1000 m2 à La Défense, le DVIC comprend un Fab Lab avec des technologies avancées incluant l’impression 3D, la fabrication électronique SMD, la matière souple et active, un espace 4D dédié aux réalités immersives et mixtes et un ensemble de serveurs d’intelligence artificielle. Mais il est également dédié à la biotechnologie, la technologie alimentaire et possède des laboratoires vivants soutenant la recherche active.

Au hasard de la visite d’un laboratoire on trouve ainsi des vers à soie qui sont élevés pour produire de nouveaux matériaux. « Nos cours sont conçus sur trois piliers : un apprentissage « radical » sur le modèle des écoles Montessori – il faut expérimenter ! –, l’intelligence collective avec le mélange des compétences et l’antidisciplinarité au sens où il faut se préparer à maîtriser des métiers et des technologies qui n’existent pas encore aujourd’hui », définit Clément Duhart.

« Artificial Lives » et « Resilient Futures » sont les deux groupes d’innovation actuels du DVIC. Un étudiant a par exemple eu l’idée de mettre une sonde dans le pot d’une plante pour analyser sa teneur en eau. Et miracle : si on touche ses feuilles et que la plante manque d’eau elle produit un son spécifique. « Nous travaillons maintenant à rendre l’idée exploitable. Nous voulons toujours aller du concept à son industrialisation dans une démarche « innovation research and manufacturing » qui va jusqu’à la définition du business model », reprend Clément Duhart.

Tout au long du cursus. Dès la première année de leurs études d’ingénieur au sein de l’Esilv, l’une des trois écoles du Pôle avec l’Emlv (management) et l’IIM (digital), les étudiants peuvent suivre un Undergraduate Research Opportunities Program. Ils travaillent avec les étudiants de niveau Master en Creative Technology et les équipes de chercheurs et startupers pendant deux ans. Mais ce ne sont pas seuls. En tout 600 à 800 étudiants des trois écoles ont accès chaque année au site que font fonctionner 25 étudiants de master, une équipe de cinq personnes et deux thésards.

« En master nous sélectionnons des étudiants qui sont prêts à venir travailler tous les jours de 9 h 30 à 18 h, comme s’ils étaient en apprentissage. En amont ils doivent pitcher devant tout le groupe pour qu’il valide leur possible intégration. C’est avant tout un projet collectif que nous proposons », montre Clément Duhart. Les étudiants sélectionnés doivent en fin de cursus produire une thèse de 75 pages sur le modèle d’une thèse de doctorat.

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend