ORIENTATION / CONCOURS

Parcoursup : un premier bilan

Dans sa note PARCOURSUP 2018 : propositions d’admission dans l’enseignement supérieur et répondes des bacheliers, la DEPP établit que, sur l’ensemble des bacheliers 2018 ayant formulé un vœu sur Parcoursup, 94,4% ont reçu une proposition d’admission toute phase confondue (pourcentage équivalent à celui observé sur APB l’an dernier soit 945 %).

Parmi eux, près de 8 sur 10 accepteront l’une d’entre elles durant l’une des phases de la procédure. Le délai d’attente moyen est de 8 jours avant de recevoir la première d’entre elles. Dès le 22 mai, 58% des candidats effectifs avaient reçu aumoins une proposition d’admission et 28% accepteront l’une d’entre elles durant l’une des phases de la procédure. Avant les épreuves écrites du bac, 85% des candidats ont ainsi reçu au  moins une proposition (dont 61% accepteront définitivement l’une de celles-ci). Après cette pause et jusqu’au 21 septembre, c’est 10% de candidats supplémentaires qui ont reçu une proposition.

Parmi l’ensemble des filières de formation, la licence représente 41% des propositions acceptées. Pour les bacheliers généraux, cette part atteint 51%, suivie par les formations en CPGE et en PACES avec 12%. Pour les bacheliers technologiques et professionnels, les formations en BTS. dominent avec respectivement 45% et 76% des propositions acceptées.

La filière de formation la plus demandée dans la liste de vœux d’un candidat, se reflète dans les propositions reçues puis acceptées. Ainsi, plus de 9 candidats sur 10 dont les vœux sont formulés principalement en PACES, l’obtiennent. Les candidats postulant majoritairement en CPGE sont 73 % à accepter cette formation. Cette proportion monte à 74 % pour les candidats choisissant majoritairement un BTS et 62 % pour le DUT.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend