ECOLE D’INGÉNIEURS, UNIVERSITES

Paris-Saclay : objectif 2020

Un constat sans appel: « L’histoire institutionnelle de l’enseignement supérieur français le tient à distance du modèle d’avenir d’une université humaniste, généraliste et omni-disciplinaires conduisant à l’insertion professionnelle des étudiants, une recherche d’excellence, le tout adossé à un cluster d’entreprises innovantes ». Un projet : les dirigeants des établissements membres de l’Université Paris-Saclay se sont donné pour objectif d’avoir construit, au 1er janvier 2020, l’Université Paris-Saclay. Cette université de plein exercice s’inscrira dans le cadre du dispositif expérimental prévu par l’article 28 du projet de loi « pour un État au service d’une société de confiance ». Elle continuera ensuite à se transformer jusqu’au bout de la période expérimentale (fin 2029).

Les principes de fonctionnement

Paris-Saclay porte les accréditations et délivre l’ensemble des diplômes correspondant aux grades de licence, master, doctorat et habilitation à diriger des recherches. Les établissements-composantes transfèrent leur compétence sur les diplômes nationaux de licence, master et doctorat et habilitation à diriger des recherches. Pour assurer la cohérence et l’évolution concertée de l’offre de formation, un avis conforme de l’Université est demandé sur toutes les demandes de grades LM (licence-master) pour un diplôme d’établissement-composante à l’exception des diplômes délivrés dans des académies hors région parisienne. Pour les grades LM en Ile-de-France, l’Université demande et délivre le grade.

Huit schools, dix départements, un collège doctoral ont permis le décloisonnement et la mutualisation et ont été les incubateurs des projets communs. Ils ont fédéré et solidarisé des communautés scientifiques et pédagogiques au sein de tous les établissements. Avec la création de l’Université Paris-Saclay naitront 3 pôles et 12 à 15 Graduate Schools qui se substitueront au dispositif expérimental commun précédent.

 

L’école universitaire de 1er cycle. Un des enjeux de cette nouvelle université est la rénovation des premiers cycles avec la création de doubles diplômes sélectifs basés sur des licences pluridisciplinaires et de DU de l’Université Paris-Saclay et la création d’une école universitaire de 1er cycle Paris-Saclay rassemblant licences, DUT et licences professionnelles. Entre 15 et 20 doubles diplômes de premier cycle ouvriront progressivement à partir de 2020. Construites sur le principe d’un diplôme national de licence double discipline et d’un diplôme de l’Université, les licences de l’Université Paris-Saclay sont caractérisées par la coloration spécifique de formation par la recherche, l’ouverture internationale, l’entrepreneuriat, les enjeux et les défis scientifiques. Elles seront de type « Economie et mathématiques », « Droit, sciences et innovation », « Physique et chimie » ou encore « Sciences de la vie et informatique ».

Sept grands axes

Paris-Saclay va orienter sa recherche et sa formation afin de « répondre à sept défis sociétaux » : Santé et bien-être ; Energie, climat, environnement, développement durable ; Biodiversité, agriculture et alimentation ; Transformation numérique et intelligence artificielle (IA) ; Transport et mobilité ; Aéronautique et spatial ; Renouveau industriel. Pour cela, elle s’appuiera sur une douzaine de Graduate Schools qui seront les piliers principaux portant la formation niveau master.

  • La création de « Phd tracks », une offre de formation qui couple masters et doctorat pour des étudiants qui raisonnent en modèle de PhD en 5 ans (2+3), doit permettre de mieux préparer les étudiants internationaux (et nationaux) dès le master.

Entrer dans le Classement de Shanghai

’objectif de l’Université Paris-Saclay est d’entrer dans le classement de Shanghai dès l’année de sa création, en 2020. D’ores et déjà, dans la liste des Highly Cited Researchers (HCR) publiée en novembre 2018, et qui va être utilisée par Shanghai en 2019, l’Université Paris-Saclay 2020 compte 42 HCR sur son périmètre de laboratoires (enseignants-chercheurs et chercheurs des organismes de recherche compris). Cela devrait la positionner à la première place des universités française et autour de la 4ème place en Europe (derrière les britanniques Oxford, Cambridge et UCL).

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend