CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

En prépas des étudiants comme les autres ?

Qui sont les élèves de classes préparatoires, sont-ils différents des autres de leur génération ? Comment vivent-ils concrètement ? Quels sont leurs talents et leurs envies d’impacter le monde de l’entreprise ? L’enquête Ma vie de prépa que vient de publier l’EDHEC NewGenTalent donne de quoi alimenter la réflexion.  « Loin des clichés de jeunes uniformes et besogneux, les élèves de prépas se révèlent divers, modernes et audacieux. En prépa, ils ont continué à s’investir dans leurs activités extrascolaires et développé des qualités comportementales essentielles à leur vie professionnelle », résume Manuelle Malot, la directrice de l’EDHEC NewGen Talent centre.

Ce que leur apporte la prépa. Quand on demande aux élèves interrogés « Parmi les propositions suivantes, lesquelles ont contribué à votre bien-être au cours de vos deux dernières années d’études ? » c’est « l’envie de se dépasser » qui l’emporte globalement mais est surmonté par « le soutien des proches » chez les filles. Et ce qu’ils ont appris c’est avant tout à « repousser leurs propres limites » (19%) devant la « rigueur au travail » (15%) et la culture générale (14%).

Confiants dans l’avenir. Alors que leur vision de l’entreprise est à 93% positive (dont 17% très positive et jusqu’à 23% chez les garçons) ils sont également confiants à 85% quant à leur intégration future sur le marché du travail (36% des garçons sont même « très confiants » contre seulement 17% des filles). Ce qui ne les empêche pas de vouloir « simplifier la gouvernance », « épanouir l’individu » et « favoriser le travail collaboratif ». « Leur confiance dans l’avenir et leur vision positive du travail n’a pas altéré leur esprit critique et leur volonté d’impacter le monde de l’entreprise pour trouver du sens et s’y épanouir », analyse encore Manuelle Malot.

Leurs événements marquants. Alors que la chute du Mur de Berlin est l’événement historique qui les marque de plus, Emmanuel Macron et Donald Trump s’imposent parmi les personnalités actuelles qu’évoquent cette année les élèves de prépas.

Leurs rêves d’enfants. Enfants les futurs élèves de prépas avaient les mêmes rêves que tous les enfants : les filles voulaient d’abord devenir institutrice ou vétérinaire, les garçons astronaute ou footballer.

Leurs activités extrascolaires. Certes moins assidument en deuxième année qu’en première (4 h 41 par semaine contre 6 h 43), les trois quarts des élèves de prépas pratiquent une activité extrascolaire. Pour 59% des garçons et 49% des filles il s’agit d’un sport. Les deux pratiquent à peu près également une activité associative (22%) quand 14% des filles ont une activité artistique (pour 9% des garçons) et que 8% de ces derniers exercent un emploi étudiant pour 6% des filles.

Leurs loisirs. Leur série préférée ? : « Game of Thrones » pour les unes comme les uns. Lire un livre ? : oui pour 49% des filles mais seulement 36% des garçons. Leurs auteurs préférés ? : J.K. Rowling, George Orwell, Albert Camus. Leurs artistes musicaux préférés ? : Queen, Eminem mais aussi les Pink Floyd (côté garçons) et… Frédéric Chopin pour les filles. Enfin si on parle sport le football se place très largement en tête des « événements sportifs auquel vous avez participé ou auquel vous auriez aimé participer » quand il n’arrive qu’en troisième position pour des filles qui plébiscitent les jeux Olympiques.

Leurs marques. Si les uns comme les autres se disent plutôt iOS (Apple) qu’Android leurs marques préférées sont Zara pour les filles et Nike pour les garçons (Apple les suivant dans les deux cas). Suivent Chanel, Nike et Michel & Augustin pour elles et Adidas, Samsung et Tesla pour eux.

  • 1275 candidats aux Grandes Écoles de management à la première session et 2774 à la seconde ont été interrogés entre mai et juin 2017.
  • Une animation résume également l’étude.
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend