ECOLES DE MANAGEMENT

Quel avenir pour le tourisme post-Covid: la réponse de Excelia Tourism and Hospitality School

« Comme les écoles suisses en hôtellerie, nous voulons être le « Lausanne » du management du tourisme avec un vrai axe de recherche et 30% de professeurs permanents », explique Pascal Capillari, le directeur de Excelia Tourism and Hospitality School. Créée en 2005 c’est la seule école française accréditée TedQual par l’organisme mondial qu’est UnWto dans le domaine du tourisme. Et cela depuis 10 ans.

Des territoires porteurs. Alors que Excelia Tourism and Hospitality School est implantée au cœur d’un territoire, la Charente, qui est la première destination touristique française en termes de nuitées après Paris, l’école est maintenant également présente à Tours et Orléans. L’école y profite de l’environnement d’une ville inscrite au sein du patrimoine de l’Unesco pour se développer. Et s’interroge sur le tourisme à l’ère post-Covid. En 1990 ils étaient 450 millions. En 2017 plus de 1,3 milliards. Après une année 2020 en brutale baisse le nombre de touristes dans le monde devrait repartir en mode « revenge tourism ». « Le tourisme va repartir mais différemment. Les touristes vont sans doute rester plus longtemps, aller moins loin, découvrir de nouveaux endroits, optimiser leurs déplacements avec l’Intelligence artificielle (IA) », analyse Pascal Capillari.

Trois niveaux de formation. Excelia Tourism and Hospitality School propose trois formations : un bachelor, un MSc et un DBA (Doctorate of Business Administration). « Tous nos étudiants en bachelor étudient trois langues et développent également des soft skills absolument essentiels dans nos métiers. Les clubs et associations d’Excelia permettent particulièrement à nos étudiants de se former », explique Marie-Virginie Connac, sa directrice. Les étudiants peuvent également obtenir un double diplôme avec l’université d’Angers et son Esthua ou l’université Littoral Côte d’Opale.

Les quatre MSc (MSc Management des destinations, International Hospitality Management et International Event Management à La Rochelle, International Tourism an Destination Management à Tours) permettent d’aller encore plus loin dans le management.

Enfin un tout nouveau DBA (Doctorate of Business Administration) In Business Administration Tourism & Hospitality Management a été créé de concert avec l’Europe Business Science Institute. « En quatre ans nous proposons à des professionnels ayant déjà travaillé dix à quinze ans dans le secteur de mettre en avant leurs compétences », explique le directeur de la recherche, Jean-Pierre Helfer. Enfin l’expertise de l’école se développe également en formation continue.

Développer la recherche en tourisme. Avec ses 75 enseignants-chercheurs, ses deux instituts en RSE et développement durable et en Tourisme, Excelia produit 130 articles de recherche par an en RSE et développement durable, Agilité, innovation et digitalisation et bien sûr Management du tourisme. 40 articles sont publiés chaque année dans ce dernier domaine, curieusement assez peu développé en France, pour lequel Excelia regroupe 15 enseignants-chercheurs au sein de son Tourism Management Institute. Sollicitée par la marque de cognac Rémy-Martin, l’enseignante-chercheuse Valentina Kirova travaille par exemple sur les « déterminants de l’attractivité d’une destination eonotouristique » : « Nous ne sommes demandés pourquoi Cognac n’est pas aussi visible que Bordeaux. En fait les touristes cherchent une expérience totale incluant le vin mais aussi d’autres activités ».

De son côté Jérôme Piriou s’interroge sur les « Pratiques et développement touristiques sur les espaces littoraux et rétro- littoraux » avec par exemple la question de la régulation de sites hyper-fréquentés. « Le GR 34 c’est neuf millions de personnes par qui abiment les sentiers avec leurs bâtons de marche. Mais on peut restructurer les sites comme ce qui a été fait sur la Pointe du Raz depuis 20 ans », remarque le chercheur. Un tourisme durable à inventer à l’heure d’un retour à la normale tellement espéré par les acteurs du tourisme.

  • Les autres centres de référence français sont l’université d’Angers avec l’Esthua et Paris 1. A l’international Excelia est partenaire des universités de Sheffield et Porto Rico mais aussi de Saint-Gallen en Suisse.
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend